Municipales 2014 | Accueil Val de Marne (94) Vincennes | 05/02/2014
Réagir Par

Municipales Vincennes: la campagne investit le marché

Municipales Vincennes: la campagne investit le marché

Regis Tourne VincennesSur le marché de Vincennes, les équipes commencent à s’échauffer, même si les passants ne sont encore que moyennement intéressés. Quatre candidats sont pour l’instant en lice aux municipales : Laurent Lafon, maire sortant UDI soutenu par l’UMP et le Modem, François de Landes de Saint-Palais, conseiller municipal  Modem se présentant sans étiquette mais avec le soutien du Rassemblement citoyen de Corinne Lepage,

Pierre Serne, vice-président (EELV) de la région Île-de-France en charge des transports, conseiller municipal d’opposition, également investi par le PS et Charlotte Pommier, du Parti de Gauche.

Pour François de Landes, l’une des priorités  est de se montrer proche des citoyens : «Ce qui nous différencie des autres candidats, c’est l’écoute. Il existe aujourd’hui un mur entre les politiques et les citoyens. Laurent Lafon a une structure qui n’implique pas les citoyens. Nous voulons créer un mouvement de fond pour les inclure. Les gens sont un peu surpris que nous leur demandions ce qu’ils veulent pour leur ville, mais le début de campagne se passe bien», explique-t-il .

Francois de Landes

Un discours raillé par l’équipe sortante. «En disant, « donnez vos idées j’en fais un programme », François de Saint Palais veut dire qu’il n’en a pas», ironise Régis Tourne, conseiller municipal sortant. Pour l’instant, l’équipe de Laurent Lafon défend son bilan. Le maire sortant a choisi de mettre en avant la qualité de vie et les projets en cours à Vincennes, avant que son programme ne soit présenté avec sa liste le 12 février. «Nous voulons montrer à Vincennes ce qui a déjà été fait. Nous défendons notre bilan pour construire ensemble les six prochaines années», indique Régis Tourne.

Regis Tourne Vincennes

Cette fois, c’est la gauche qui se moque. «Le maire tracte son bilan, il n’a aucun autre programme. Beaucoup de Vincennois et de Vincennoises ne se reconnaissent dans l’équipe de Laurent Lafon», affirme Anick Le Calvez, membre de la liste commune EELV – PS portée par Pierre Serne. Pour ce dernier, le défi est de mener la campagne avec les deux équipes EELV et PS. «La bonne entente est essentielle, et ça s’est fait très rapidement» insiste Anick Le Calvez. «Nous allons remettre à plat toute la politique de solidarité et de développement durable et énergétique de la ville» insiste-t-elle, évoquant les inégalités qui touchent la ville, «notamment au niveau du logement».

Pour Nadia Mihoubi Boudraï, également membre de la liste EELV – PS, la priorité reste l’intergénérationnel. « Il ne faut pas oublier les jeunes, mais surtout dépasser les clivages importants entre les générations » précise-t-elle.

Nadia Mihoubi Boudraï et Anick Le Calvez

«Les trois quarts des choses que Pierre Serne propose, nous l’avons déjà réalisé», réagit Régis Tourne.

Les Vincennois venus faire leur marché semblent pour leur part peu pressés de s’intéresser à la campagne. Alain refuse tous les tracts : «Je ne suis pas intéressé par les groupes qui se présentent», justifie-t-il. Pour Thomas, également habitant de Vincennes, la campagne présente un intérêt modéré : «je ne me sens pas trop mobilisé, simplement parce que je ressens comme beaucoup de Français aujourd’hui un certain ras-le-bol des politiques».

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Cet article est publié dans avec comme tags François De Landes, , , , UDI, UMP,
10 commentaires pour Municipales Vincennes: la campagne investit le marché
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi