Élections | Val de Marne | 23/01/2014
Réagir Par

Non-cumul des mandats : comment ont voté nos parlementaires du 94

Non-cumul des mandats : comment ont voté nos parlementaires du 94

elections © christophe BOISSON - Fotolia.comUn PS qui s’abstient, un UMP qui vote pour… La loi contre le non cumul du mandat de député ou sénateur avec celui de maire, maire adjoint, président ou vice-président d’un Conseil régional, Conseil général, syndicat mixte ou encore EPCI, votée ce mercredi 22 janvier à l’Assemblée nationale, n’a pas donné lieu à un vote strictement calé à la position des partis parmi les parlementaires du Val de Marne.

Ainsi à l’UMP, Sylvain Berrios (candidat à la mairie de St Maur) a fait partie des cinq députés qui ont voté pour la loi. Ce dernier avait fait savoir que s’il est élu maire, il se consacrerait à ce mandat en 2017, date à laquelle la loi entrera en vigueur pour les députés à l’occasion des élections législatives. Jacques-Alain Bénisti et Michel Herbillon, respectivement maires de Villiers-sur-Marne et Maisons-Alfort, ont en revanche voté contre, comme la majorité de leur groupe.

Au sein du groupe socialiste, républicain et citoyen,  Jean-Luc Laurent (MRC), maire du Kremlin-Bicêtre, a fait partie des trois députés du groupe à voter contre tandis que Jean-Jacques Bridey, maire de Fresnes, a fait partie des trois députés qui s’abstenaient. Les députés socialistes René Rouquet (ex-maire d’Alfortville), Jean-Yves Le Bouillennec (maire de Cachan) et Laurent Cathala (maire de Créteil) ont voté pour, conformément à leur groupe.

Le PRG Roger-Gérard Schwartzenberg a voté contre comme la majorité du groupe radical, et Laurence Abeille, EELV, a voté pour, en accord avec le groupe écologiste.

Quelques jours plus tôt, au Sénat

Le vote de cette loi  intervient au terme d’une longue navette avec le Sénat, et sans avoir trouvé d’accord avec lui (mais c’est l’Assemblée nationale qui a le dernier mot en cas de désaccord). Le 15 janvier dernier,  le Sénat avait en effet à nouveau voté la loi en autorisant le cumul avec un seul autre des mandats locaux concernés. Le Sénat avait réussi à faire passer cette loi contraire  grâce aux voix de l’UMP, l’UDI, le Rassemblement démocratique et social européen et l’absence de prise de part au vote de 40 PS sur un groupe de 127.

Dans le Val de Marne, Luc Carvounas, maire PS d’Alfortville n’avait pas pris part au vote. Au sein de l’UMP, Catherine Procaccia, conseillère générale de Vincennes et Christian Cambon, maire de Saint-Maurice avaient voté pour ce cumul limité, conformément à leur groupe. Au PCF, Christian Favier, également président du Conseil général, et Laurence Cohen avaient voté contre le cumul, comme leur groupe, ainsi qu’Esther Benbass (EELV).

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
9 commentaires pour Non-cumul des mandats : comment ont voté nos parlementaires du 94
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi