Santé | | 26/11/2014
Réagir Par

Nouveau siège social pour l’Agence de sécurité sanitaire à Maisons-Alfort

Nouveau siège social pour l’Agence de sécurité sanitaire à Maisons-Alfort © A-Schellstrat

Sige ANSES Maisons Alfort 2 Credit photo A SchellstratC’est sur le campus de l’Ecole vétérinaire de Maisons-Alfort que l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail) vient d’emménager dans son nouveau siège social.

Composé en U autour d’une terrasse plantée, ce bâtiment de sept étages, d’une hauteur identique à l’internat de l’école, permet à l’Anses, issue le 1er juillet 2010 de la fusion de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) et de l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset) de regrouper des équipes auparavant réparties sur trois sites. Les bureaux qui accueillent quelques 450 agents sont complétés d’un restaurant d’entreprises, un étage complet de salles de réunion et deux niveaux de parking en sous-sol.

Dessiné par l’Agence Barthélémy & Griño sur une surface de 10 800 m², le bâtiment a été réalisé par Sogeprom, la filiale de promotion immobilière de la Société Générale. Les travaux d’environ 40 millions d’euros ont été financés dans le cadre d’un PPP (Partenariat Public Privé) d’une durée de 25 ans conclu en juillet 2012 avec les sociétés Barclays European Infrastructure Projects (BEIP), Idex Energies (le mainteneur) et Sogeprom.

Sige ANSES Maisons Alfort 1 Credit photo A Schellstrat

L’Agence, qui assure des missions de veille, d’expertise, de recherche sur la santé humaine, animale et végétale, compte au total 11 laboratoires répartis sur 16 implantations. Elle emploie en France près de 1350 agents en plus de 800 experts extérieurs sous la tutelle des ministères chargés de la Santé, de l’Agriculture, de l’Environnement, du Travail et de la Consommation.

En 2014, l’Anses a concentré ses travaux autour de deux priorités : les risques auxquels les enfants peuvent être exposés, de l’usage d’appareils radioélectriques (veille-bébés, tablettes, consoles 3D, talkies walkies, etc.) aux substances chimiques présentes dans les jouets, composition des aliments des tout-petits…; et les expositions aux pesticides des travailleurs agricoles et des riverains. Ce 19 novembre, l’agence vient également de lancer deux nouveaux appels à projet sur les thèmes “Environnement-santé-travail” et “Radiofréquences et santé”.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Nouveau siège social pour l’Agence de sécurité sanitaire à Maisons-Alfort
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi