Environnement | Villeneuve-le-Roi | 17/03/2014
Réagir Par

Pollution : Didier Gonzales et Daniel Guérin plaident la limitation du trafic aérien

Avion Pollution  © Nicemonkey - Fotolia.comAlors que le pic de pollution aux particules fines dans la région parisienne a conduit à imposer la circulation alternée des automobiles à Paris et proche couronne, Didier Gonzales, maire UMP de Villeneuve-le-Roi et président de l’association des élus riverains d’Orly, réclame que soit également mise en pratique la restriction du trafic aérien.

« L’aviation est en effet un secteur d’activité qui contribue largement à la pollution de l’air, insiste l’élu. Un Boeing 747 sur un seul décollage émet autant d’oxydes d’azote qu’une Clio sur 160 000 kilomètres, l’aéroport d’Orly produit la moitié des émissions d’oxydes d’azote du périphérique parisien (étude Airparif 2004), et,à Villeneuve-le-Roi, les oxydes d’azote (NOx) sont émis à 70,18 % par le trafic aérien et 35 % pour les particules (source Airparif – voir schémas ci-dessous) », détaille Didiez Gonzales.

« La législation (article 181 de la loi Grenelle II du 12 juillet 2010) permet déjà de mettre en place des dispositifs de restriction du trafic aérien en cas de pollution, je demande que le gouvernement mette en œuvre ce dispositif notamment pour les aéroports enclavés dans le tissu urbain comme celui d’Orly« , conclut l’édile.

Conseiller régional et général MRC, Daniel Guérin partage ce constat et indique avoir écrit au ministre des Transports pour lui demander de réduire les vols depuis ou à destination d’Orly tant que le pic de pollution se prolonge. »Un seul avion moyen porteur au décollage produit autant de NOx (oxydes d’azote très polluants et dangereux) que 4.000 véhicules faisant l’aller retour Villeneuve-le-Roi Orly. Or, plus de 600 vols par jour décollent ou atterrissent chaque jour en moyenne à Orly…« , calcule l’élu.

Cet article est publié dans , avec comme tags , ,
2 commentaires pour Pollution : Didier Gonzales et Daniel Guérin plaident la limitation du trafic aérien
  • A propos de pollution de l’air, il serait « bon » que la commune de Villeneuve le roi commence par se rendre cyclable, à commencer par les Bords de Seine, qui sont interdits aux vélos dans 1 sens (je dis bravo).

    Une ville + favorable aux piétons, cyclistes, c’est une ville moins polluée. Il n’y a pas que les avions : c’est 1 peu facile.

    Dois-je ajouter que ces candidats n’ont pas daigné répondre au questionnaire (reçus y compris par courrier) de notre association (et ne subventionnent pas l’achat d’1 vélo électrique, à ce que je sache) : qu’ont ils fait contre le tout-voiture dans leur ville (à part 1 peu de transports en commun), que ce soit comme député-maire ou comme conseiller général.

    La ficelle est 1 peu grosse
    Peut mieux faire, donc : on attend d’autres propositions pour améliorer l’air, et une autre considération pour ceux qui y contribuent.
    Non mais 🙂

  • Incroyable mais vrai!!! Monsieur Gonzalès reconnait donc la réalité du pic de pollution de ces derniers jours et cela ne l’a pas empêché d’organiser « les foulées villeneuvoises » ce dimanche. Une quarantaine d’enfants ont participé à cet événement sportif, et contre tout principe de précaution, Mr Gonzalès n’a pas annulé cet événement sportif, comme l’on fait tous les établissements scolaires de notre département durant la semaine. Faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais. Quelle attitude politicienne de dénoncer les méfaits de la pollution et de mépriser ses concitoyens en leur faisant courir de réels risques pour leur santé. Bravo monsieur le candidat aux municipales….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *