Transports | Val-de-Marne | 04/11/2014
Réagir Par

Piétonnisation des voies sur berge : le Val de Marne sera consulté

Piétonnisation des voies sur berge : le Val de Marne sera consulté

Paris Plage 2009Le projet de piétonnisation de la voie Georges Pompidou inquiète les automobilistes, à commencer par ceux qui arrivent de banlieue. Et le devenir de ce projet a fait l’objet d’une question au gouvernement ce mardi 4 novembre,

par le sénateur du Val de Marne Christian Cambon.

Dans sa réponse,  la ministre en charge de répondre à la place du ministre de l’Intérieur a promis que, concernant le projet rive droite, la concertation aurait lieu avec les élus du Val-de-Marne.

Compte-rendu détaillé de l’échange

Christian Cambon, sénateur UMP
– Encore une fois, le Conseil de Paris, et sans concertation, annonce une piétonnisation des voies sur berges rive droite, du tunnel des Tuileries à celui de l’Arsenal, sans se soucier des conséquences sur l’accès routier au Val-de-Marne. J’en prends à témoin le président Favier. Rive gauche, l’aménagement du quai Anatole France, sympathique pour les promeneurs, a entraîné des embouteillages infinis. Qui s’en soucie ?

Déjà la multiplication des feux sur la voie Georges Pompidou entraîne des bouchons et aggrave la pollution. Que dirait-on si les Val-de-Marnais fermaient l’A 4 ? Chaque parisien habite à moins de 500 mètres d’une bouche de métro, certes. Mais cette politique d’exclusion systématique de l’automobile nuit au statut de Paris comme capitale économique nationale et européenne. Nous ne sommes pas contre la réduction de la circulation routière dans la capitale mais à condition de développer les transports en commun. Or aucune nouvelle ligne de bus ou de métro ne sera lancée avant plusieurs années. Les écologistes, loin de combattre la pollution, la renvoient en banlieue. Quand consultera-t-on les élus de banlieue dans cette capitale égoïstement refermée sur elle-même ?

Pascale Boistard, secrétaire d’État aux affaires sociales, en place du ministre de l’Intérieur
– Le projet de reconquête de la voie Georges Pompidou fera l’objet d’une étude, conformément aux articles L. 302 et R. 301 du code de l’urbanisme et de l’enquête publique prévue par le code de l’environnement. Une clause a été prévue afin de revenir sur la boulevardisation de la voie Georges Pompidou en cas d’incidences graves sur la circulation. Le bilan a fait apparaître que l’impact sur la circulation est neutre. Pour le projet rive droite, la concertation aura lieu avec les élus du Val-de-Marne.

Christian Cambon
– Merci pour cette réponse. Je souhaite que, contrairement à l’adage, ce ne soit pas Paris plage aux Parisiens et les embouteillages aux Franciliens !

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
26 commentaires pour Piétonnisation des voies sur berge : le Val de Marne sera consulté
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi