Education | | 20/10/2014
Réagir Par

Polémique sur la grève à la cantine à Vitry

Polémique sur la grève à la cantine à Vitry

Cantine enfants à table blanc © Pétrouche - FotoliaLa grève, ce jeudi 16 octobre, du syndicat intercommunal Sidoresto, en charge de faire déjeuner les élèves de Vitry-sur-Seine, a déclenché une polémique.

“Les 5 500 enfants des écoles maternelles et élémentaires n’ont pas eu de déjeuner. A titre de remplacement, ils ont eu un petit peu de pain avec un petit bout de pâté, une pomme, un petit gâteau au citron sous emballage, et pour les plus chanceux, un petit paquet de chips – mais il n’y en avait pas assez pour tous les enfants. La ville estime que cela constitue un «repas froid», alors que les enfants n’ont eu clairement pas assez à manger. Dans la plupart des écoles, les parents n’ont pas été prévenus. S’ils avaient été prévenus, certains auraient pu chercher leurs enfants pour le déjeuner, ou leur préparer un vrai repas froid. Dans quelques écoles, les parents ont été prévenus par le cahier des élèves avec très peu de préavis, mais alors il n’y avait absolument rien à manger pour les enfants : dans ces cas, les enfants dont les parents n’ont pas lu le cahier des élèves n’ont rien eu à manger. Les enfants qui ont demandé à pouvoir mettre leur repas au réfrigérateur le temps de la matinée se sont vus refuser cette facilité, ce qui pose un problème d’hygiène.”, s’indigne l’association Team (Tous ensemble pour un meilleur avenir), créée à la suite des municipales 2014 dans le sillon de la liste UMP-UDI “Ensemble un avenir meilleur.” “Il est inacceptable qu’un certain nombre de parents n’aient pas été prévenus, que la ville n’ait pas trouvé de solution alternative après le dépôt du préavis de grève et que 5 500 enfants n’aient pas pu manger à leur faim”, reprend l’association.

Ces accusations sont mensongères, réplique la mairie PCF. Le 16 octobre était une journée nationale d’action pour la défense de la protection sociale et de la Sécurité sociale. Le mouvement de grève a été suivi par un certain nombre de personnels communaux, notamment ceux des écoles de la ville ; et par des personnel du Sidoresto, syndicat intercommunal ayant en charge la préparation des repas. Comme il est d’usage lors des mouvements de grève, la municipalité a envoyé le 7 octobre 2014, dès réception du préavis de grève, à chaque direction d’école, un courrier prévenant d’éventuels dysfonctionnements dans les activités périscolaires dont la restauration, accompagné d’un courrier à l’attention des parents d’élèves à distribuer et à afficher. Les agents territoriaux ne sont pas soumis à déclaration préalable de grève. C’est pourquoi, dans l’incertitude du nombre de grévistes et de l’impact sur le service rendu. La municipalité anticipe, comme lors de chaque mouvement de grève, en demandant la préparation et la livraison d’un repas froid pour les élèves. Ce repas doit respecter les règles en matière d’hygiène et de sécurité (normes HACCP).  Ces mêmes normes interdisent le stockage de repas apportés de l’extérieur, à l’exception de ceux des élèves ayant un Protocole d’Accueil Individualisé en cas d’allergie alimentaire. Le repas froid ne peut être réceptionné et distribué que si les personnels présents sur site sont en nombre suffisant pour accueillir les enfants dans de bonnes conditions de sécurité. Il est donc d’usage, pour informer au mieux les familles, de recenser au moins 48 h avant les intentions des agents communaux, même si ceux-ci ne sont pas obligés de répondre. Le 16 octobre 2014, tous les enfants des écoles élémentaires et la majorité des élèves d’écoles maternelles ont pu déjeuner dans leur école. Le repas était composé : d’un sandwich au pâté de volaille, de deux paquets de chips (1 pour les élèves d’école maternelle), d’un fromage frais, d’un moëlleux au citron, d’une pomme ou d’une compote.  Dans neuf écoles maternelles, le nombre de grévistes a entraîné la fermeture complète de la restauration scolaire et les familles ont été prévenues.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags , Famille, , ,
2 commentaires pour Polémique sur la grève à la cantine à Vitry
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi