Politique | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 29/04/2014
Réagir Par

Programme de stabilité : J-L Laurent et L. Abeille votent contre

Programme de stabilité : J-L Laurent et L. Abeille votent contre

Laurent AbeilleLe programme de stabilité 2014-2017, comprenant notamment le plan d’économie de 50 milliard d’euros,  sur lequel devait se prononcer en fin d’après-midi les députés de l’Assemblée nationale a décalé les clivage habituels. Des élus de gauche, même du PS, ont voté contre et sont abstenus et des élus de droite ont voté pour ou se sont abstenus.

Jean-Luc Laurent et Laurence Abeille votent contre

Jean-Luc LaurentDans le Val de Marne, Jean-Luc Laurent, député-maire MRC du Kremlin-Bicêtre et président du Mouvement républicain et citoyen, a voté contre avec les deux autres députés membres de son parti. « La motivation décisive de ce vote est notre choix de la souveraineté budgétaire contre toutes les procédures disciplinaires européennes (TSCG, Two-Pack, Six-Pack). Ce vote s’inscrit dans la continuité des positions prises par les députés du MRC depuis 2012, le programme de stabilité n’étant rien d’autre que la mise en application du traité TSCG contre lequel nous nous étions alors prononcés. La règle des 3% et le contrôle opéré par la Commission sur notre budget sont les symboles d’une Europe disciplinaire qui a vécu : il est du devoir du Premier ministre de s’en affranchir et de faire entendre une autre voix à Bruxelles. En s’engageant dans cette voie, la France, assurément, trouverait des soutiens. Le programme de stabilité risque de ruiner les efforts pour rendre à la France sa compétitivité. La priorité doit impérativement être à la croissance et non aux expédients budgétaires visant à améliorer le déficit nominal », a motivé Jean-Luc Laurent dans un communiqué.

Laurence AbeilleAu sein du groupe EELV, Laurence Abeille, députée de la sixième circonscription (Fontenay, Saint-Mandé, Vincennes), a fait partie des 12 sur 17 députés écologistes à voter contre également.

Roger-Gérard Schwartzenberg vote pour

Portrait_Roger-Gérard_SchwartzenbergRoger-Gérard Schwartzenberg, député PRG de la 3e circonscription et président du groupe RDDP (Radical, Républicain, Démocrate et Progressiste) à l’Assembée nationale, a pour sa part voté pour comme la majorité de son groupe, satisfait des engagements obtenus auprès de Manuel Valls et Michel Sapin à l’occasion d’entretiens les 23 et 24 avril, concernant les petites retraites et le point d’indice de la fonction publique. Dans un communiqué du 26 avril, l’élu a toutefois rappelé la nécessité d’appliquer en urgence le plan de lutte contre la pauvreté. « Dans notre pays, 8,8 millions de personnes, soit environ 14 % de la population, vivent sous le seuil de pauvreté (977 euros par mois). (…) Le plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté, lancé en 2013 par le gouvernement, comportait pour 2014 des engagements de revalorisation significative pour le Revenu de solidarité active (RSA-socle), le complément familial et l’allocation de soutien familial. Ces engagements doivent être tenus maintenant, dans les délais prévus. Ils ne doivent pas être décalés d’un an, comme l’envisage actuellement le Plan d’économies. »

Jacques-Alain Bénisti ne vote pas

A l’UMP, tous les députés du Val de Marne ont voté contre, sauf Jacques-Alain Bénisti, député-maire UMP de Villiers-sur-Marne qui n’a pas voté (ce dernier s’était abstenu lors du vote faisant suite au discours de politique générale de Manuel Valls). Tous les députés PS ont voté pour.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
2 commentaires pour Programme de stabilité : J-L Laurent et L. Abeille votent contre
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi