Société | Nogent-Sur-Marne | 08/03/2014
Réagir Par

Redécoupage cantonal : Nogent perd un morceau

Publicité

Alors que le redécoupage cantonal présenté début janvier proposait de réunir complètement les villes de Nogent-sur-Marne et du Perreux-sur-Marne pour ne former qu'un seul canton, c'est une proposition un peu différente qui a été actée par un décret du 17 février.

Sur les 25 nouveaux cantons, Nogent-Le Perreux constituait le plus important en termes de population, soit 64157 habitants, supérieur de 20,80% à la moyenne départementale (53 109 hab). Voir présentation complète de la carte et de la liste des cantons. Ce dépassement,  prévu pour permettre de contenir complètement les deux villes, na pas été accepté par le ministère de l’Intérieur, ce dernier ne souhaitant pas commencer à faire des exceptions. C’est dans ce contexte que la proposition finale a allégé le canton de Nogent-Le Perreux d’un petit morceau de la ville, correspondant dans le jargon de l’Insee à l’Iris 0108 (Voir tous les Iris à Nogent), c’est à dire à la partie située près du bois et de la Marne, juste avant joinville (voir carte en haut à gauche.

Ce morceau serait rattaché au canton de Charenton-le-Pont qui comprend les villes de Charenton, Joinville-le-Pont et Saint-Maurice.

Le canton de Nogent-Le Perreux, qui devait initialement s’appeler Le Perreux car il s’agit de la ville la plus peuplée du canton, s’appellera en revanche  Nogent, comme en avait émis le souhait le maire-conseiller général de Nogent lors du débat en Conseil général, insistant sur le fait que Nogent est une des deux villes sous-préfectures du département. Un lot de consolation qui ne suffira pas à convaincre.

 

 

Un recours contre le redécoupage

« Nous sommes en train de déposer un recours avec les autres élus UMP et apparentés du département et cette nouvelle découpe s’ajoute aux orientations que nous contestons. Il n’est pas acceptable que cette partie de Nogent ne fasse plus partie du canton« , s’élève le maire, Jacques JP Martin. Une modification également inacceptable pour le conseiller d’opposition Marc Arazi qui a pour sa part demandé que ce sujet soit ajouté au menu du Conseil municipal de ce lundi 10 mars, consacré au débat d’orientations budgétaires.

En termes de couleur politique, le passage de ce quartier bois et Marne aux confins de la ville ne changerait pas la donne, les cinq villes du canton étant toutes actuellement dirigées par des maires UMP.

Télécharger le décret paru journal officiel à propos de ce redécoupage.

 »

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags canton, , , Nogent
5 commentaires pour Redécoupage cantonal : Nogent perd un morceau
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi