Politique | | 27/10/2014
Réagir Par

Redressement fiscal des députés : Gilles Carrez peut-être à l’amende

Redressement fiscal des députés : Gilles Carrez peut-être à l’amende

Gilles Carrez Debat avec Dominique Adenot Legislatives 2012 ChampignyC’est un peu l’histoire du cordonnier mal chaussé. Rapporteur du budget pendant dix ans, le député-maire UMP du Perreux-sur-Marne a négligé la disposition fiscale empêchant de déduire 30% de la valeur de sa résidence principale lorsque celle-ci fait l’objet d’une SCI 

(Société civile immobilière). Une différence de 150 000 euros suffisantes à faire basculer l’élu dans l’ISF alors qu’il n’y était plus assujetti  depuis 2011, date à laquelle le plafond de cet impôt sur la fortune avait été relevé de 790 000 à 1,3 millions d’euros de patrimoine.

“J’avoue que j’ignorais complètement ce point, bien que j’aie été rapporteur du budget pendant dix ans. (…) S‘il le faut, je réintégrerai les 30 %. Je passerai donc au-dessus du seuil de  1,3 million d’euros et je paierai l’ISF. Le taux étant à 0,5 %, ça n’est vraiment pas un drame, pas un problème financier. La seule chose qui m’ennuie, c’est que dans cette affaire, je suis complètement de bonne foi”, explique l’actuel président de la Commission des finances au journal Médiapart qui a révélé l’information.

Un autre élément que devrait faire valoir l’élu auprès des services fiscaux est que son pavillon comprend pour moitié de sa surface les locaux de la pharmacie exploitée par sa femme, bien professionnel qui ne rentre pas dans l’ISF. Si cet élément est reconnu, il ne devrait donc pas être redevable de cet impôt au bout du compte.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
7 commentaires pour Redressement fiscal des députés : Gilles Carrez peut-être à l’amende
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi