Publicité
Publicité : Ordival 94
Gouvernance | Val de Marne | 03/06/2014
Réagir Par

Réforme territoriale: Christian Favier réagit à la tribune de François Hollande

Réforme territoriale: Christian Favier réagit à la tribune de François Hollande
Publicité

Ch-Favier« Nous allons nous employer à mobiliser nos concitoyens pour empêcher la destruction de la décentralisation et exiger au contraire son renforcement« , ainsi conclut Christian Favier, sénateur et président PCF du Conseil général du Val de Marne, dans une tribune faisant suite à celle de François Hollande à propos du prochain volet de la réforme territoriale.

Alors que le président de la République a confirmé le passage de 22 à 14 régions, le développement des intercommunalités et la suppression d’ici 2020 des Conseils généraux après en avoir progressivement transféré les attributions à d’autres collectivités, le président du Conseil général considère qu’il ne s’agit pas d’une nouvelle étape dans la décentralisation mais « d’une réforme territoriale imposée d’en haut et dont le seul objectif consiste à réduire la dépense publique pour répondre aux exigences de Bruxelles » citant l‘avis publié ce 2 juin du Conseil de la Commission européenne, favorable à l’obtention de nouveaux gains d’efficacité et d’économies « en fusionnant ou en supprimant des échelons administratifs« .

Sur le fond, le patron de l’assemblée départementale craint à terme « la disparition de toutes les politiques spécifiques, solidaire et innovantes conduites par les conseils généraux« , citant le cas des collèges. »Comment parler de plus grande proximité de gestion en matière de collèges avec leur transfert aux régions ? Actuellement le Conseil général du Val-de-Marne intervient sur 104 collèges. Avec leur transfert à la Région, celle-ci devra gérer 885 établissements en Ile-de-France. 1.366 si l’on ajoute les lycées ? Qu’adviendra-t-il des ordinateurs mis à disposition de tous les collégiens, de l’aide à la demi-pension, du remboursement de 50% de la carte « Imagin’R » ?« 

Favorable à un référendum sur ce sujet, Christian Favier réclame un débat public sous la tutelle de Commission nationale du débat public, prolongée par un référendum.

Lire la tribune complète.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi