Élections | Accueil Val de Marne (94) Bois de Vincennes | 12/05/2014
Réagir Par

Retour sur le pique-nique de campagne du Modem-Udi Ile de France

Retour sur le pique-nique de campagne du Modem-Udi Ile de France

Pique Nique UDI ModemMarielle de Sarnez, Jean-Marie Cavada, Patricia Lalonde, Chantal Jouanno… les têtes d’affiche de la liste Modem-Udi Ile-de-France étaient au rendez-vous ce vendredi 9 mai, fête de l’Europe, au grand pique-nique de campagne organisé sur les pelouses du bois de Vincennes, en compagnie de quelques 150 militants.

Chantal Jouanno

« Ce jour est l’occasion de rappeler que l’Europe nous a apporté 70 ans de paix » déclare Chantal Jouanno, sénatrice Udi et cinquième de la liste Les Européens. 64 ans après la déclaration de Robert Schumann pour la construction d’une union économique, les candidats n’oublient pas l’échéance électorale. A J-17 du vote,  Laurent Hénard maire de Nancy, et secrétaire général de l’Udi, Laurent Lafon maire de Vincennes et président de l’UDI 94, Yves Jégo, député-maire de Seine-et-Marne… se relaient pour mobiliser les militants.

IMG_6158

Sur les pelouses, impossible de discerner qui est Modem, qui est Udi. Un seul message, imprimé sur le tee-shirt des militants : « Faites l’Europe ». « Nos deux-partis se sont unis autour de l’idée d’une Union Européenne plus forte, c’est ce qui nous rassemble. Nous sommes la seule offre politique cohérente sur l’Europe. » explique Marielle de Sarnez (Modem), tête de liste IDF.  « C‘est plus pratique de travailler entre Européens convaincus car on est tous d’accord« , plaisante Antoine, un jeune militant Udi de 20 ans, étudiant en urbanisme à Paris 1. « Aujourd’hui je crois en l’Europe car l’histoire nous montre que cela a fonctionné. Avant, j’étais à l’UMP mais je n’ai pas apprécié le nombrilisme de la droite au moment des élections présidentielles de 2012. Ce mouvement nous représentera mieux que n’importe quel autre » explique de son côté Chloé, une mère de famille âgée de 34 ans, venue avec ses enfants. « Je veux inculquer ces valeurs à mes enfants et leur donner une nouvelle Europe, avec plus d’emploi, et un euro stable, poursuit la jeune femme. Nous devons en parler autour de nous et faire comprendre les enjeux de cette nouvelle Europe. »

IMG_6167

Le défi reste devant, alors que « Bruxelles » n’a pas le vent en poupe, comme l’explique Antoine. « Ces derniers jours, nous avons pas mal tracté mais c’est compliqué car l’Europe fait peur. Parfois même, nous rencontrons des personnes qui ignorent ce qu’il se passe le 25 mai. Ils nous traitent d’euro-béas, mais nous sommes tout sauf cela« , se défend le jeune homme. « Cette année, le thème de campagne était l’immigration, c’est un sujet qui appartient au Front National. Nous, nous voudrions une campagne sur l’Union économique, politique et citoyenne de l’Europe. Malheureusement, ce qui attire le public ce sont les questions comme l’immigration » ajoute une collaboratrice de la campagne.

IMG_6146

Consciente de l’euroscepticisme ambiant, l’alliance avance les avantages de l’Union. « Nous défendons l’Europe car nous savons qu’elle apporte énormément à la France, cependant elle souffre de n’être conduite que par des bureaucrates, il faut donc mettre fin à cette situation en redonnant la parole au peuple, par exemple par l’élection d’un président de l’Europe » poursuit Antoine. Les candidats soutiennent également l’Europe « de la défense », qui serait plus forte et persuasive sur l’échiquier politique et militaire. « Nous voulons une Europe de protection contre la crise et la mondialisation. Dans le climat de tension en Ukraine, elle nous permettrait de fixer des lois strictes à la Russie » explique Jean-Chistophe Lagarde, député-maire Udi de Drancy et dernier de liste. Même constat du côté de Patricia Lalonde, responsable ONG pour le droit des femmes dans le monde et 3ème sur la liste : « Ne pas avoir d’Europe serait suicidaire, nous le voyons tous les jours dans l’actualité mondiale, violences en Ukraine et au Nigéria avec l’enlèvement des 276 lycéennes par un groupe terroriste. L’Europe doit aider les femmes à garder leurs droits dans le monde« . « L’Europe est un bouclier pour la France. C’est pour cela qu’elle doit prendre plus de consistance« , conclut Laurent Hénard maire de Nancy, et secrétaire général de l’Udi.

IMG_6126

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Un commentaire pour Retour sur le pique-nique de campagne du Modem-Udi Ile de France
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi