Circulation routière | | 03/07/2014
Réagir Par

RN 19 : Christian Cambon questionne le gouvernement

RN 19 : Christian Cambon questionne le gouvernement

Deviation RN19Reliant les quais d’Ivry à Belfort puis la Suisse, la RN 19 a conservé son statut de route nationale entre le RN406 (au niveau de Bonneuil-sur-Marne) et la Francilienne (RN 104, au niveau de Brie-Comte-Robert), une portion particulièrement passante, autour de 40 000 véhicules par jour,

et accidentogène, traversant des coeurs de ville. Afin d’apaiser la circulation, d’améliorer la sécurité et de réduire les bouchons, une déviation a donc été envisagée en plusieurs étapes. La première, qui s’est achevée début 2013, correspond à la déviation entre la RN406 (au niveau de Bonneuil-sur-Marne) et l’entrée de Boissy-Saint-Léger, à proximité du RER A. La seconde, actuellement en cours de réalisation,  prolonge jusqu’au diffuseur de la RD 94, à la sortie de Boissy-Saint-Léger. Cette nouvelle étape doit s’achever en 2019 et comprend une partie couverte. Son coût de 240 millions d’euros est à la fois financé par la région et l’Etat.

A un niveau plus global, ces déviations doivent permettre de raccourcir la liaison entre l’A86 et francilienne ainsi que de raccourcir l’accès de Paris à l’A5. Au niveau local, il s’agit de désengorger, sécuriser et aussi faciliter le rabattement des bus depuis le plateau briard vers le RER de Boissy-Saint-Léger. Pour l’instant, le projet de déviation s’arrête toutefois à Villecresnes et ne va pas jusqu’à la Francilienne.  Fin 2012, les communes* membres de l’Association pour l’aménagement de la RN 19, présidée par le maire de Boissy-Saint-Léger, Régis Charbonnier, avaient pourtant voté un voeu demandant notamment de lancer le plus rapidement les études concernant ce prolongement de Villecresnes à la Francilienne.

En attendant la fin des travaux de la tranche actuelle, la RN 19 est toujours aussi passante et accidentogène. Le 4 juin dernier, un jeune homme s’est tué en scooter sur cette route à proximité du lycée Budé de Limeil-Brévannes.

C’est dans ce double contexte, de l’accident récent et d’un questionnement sur le devenir de la portion entre le sud de Villecresnes et la Francilienne que le sénateur-maire UMP de Saint-Maurice, Christian Cambon, a adressé ce 26 juin une question écrite au ministère des Transports.Les habitants dénoncent la dangerosité de la partie sud entre Villecresnes et la liaison avec la RN 104. Des carrefours et des abords seraient totalement inadaptés au flux de circulation qui ne cesse de croître. Doit-on attendre la fin des travaux en 2019 pour faire le bilan du nombre de tués ?“, a questionné l’élu, demandant au ministère “quelles mesures il souhaite mettre en place pour la sécurisation de cet axe si dangereux.” Une cinquième question du sénateur à propos de la RN19 depuis 2005, qui témoigne des enjeux de cet axe routier dans cette partie du territoire.

Pour en savoir plus, voir les actualités sur la déviation de la RN19 sur le site de la  Dirif (Direction des routes d’Ile de France). Voir aussi le détail de la déviation en cours de réalisation au niveau de Boissy-Saint-Léger.

* Communes du Val-de Marne : Boissy-Saint-Léger, Limeil-Brévannes, Mandres-Les-Roses, Marolles-En-Brie, Périgny-Sur-Yerres, Santeny, Sucy-En-Brie, Villecresnes
Communes de Seine et Marne : Brie-Comte-Robert, Lésigny, Servon

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
15 commentaires pour RN 19 : Christian Cambon questionne le gouvernement
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi