Publicité
Publicité : Ordival 94
Education | Val de Marne | 06/02/2014
Réagir Par

Rythmes scolaires : 16 villes ont remis leur projet

Rythmes scolaires : 16 villes ont remis leur projet
Publicité

Rythmes Scolaires16 villes du Val de Marne ont désormais rendu leur projet d’organisation pour mettre en oeuvre la réforme des rythmes scolaires à la rentrée 2014, soit près d’un tiers des communes, a précisé le préfet du Val de Marne, Thierry Leleu, lors d’un point presse ce jeudi 6 février,

sans toutefois préciser de quelles communes il s’agit.

Un chiffre en progression alors qu‘il n’en avait été annoncé que sept lors de la Commission administrative paritaire départementale (CAPD) du vendredi 31 janvier (Villejuif, Cachan, Créteil, Nogent-sur-Marne, Saint-Mandé, Charenton-le-Pont et Villiers-sur-Marne), dont deux ont depuis indiqué à l’Education nationale qu’elles ne souhaitaient pas mettre en oeuvre la réforme à la rentrée (Nogent et Villiers).

Depuis la semaine dernière, deux conseils municipaux ont notamment statué sur la question en votant le principe d’une nouvelle organisation : Gentilly et le Kremlin-Bicêtre. Arcueil en avait aussi acté l’organisation fin 2013.En principe, toutes les villes devaient avoir rendu leur copie avant le 31 janvier.

Concrètement, il s’agit de répartir le temps éducatif actuellement dispensé en quatre jours sur quatre jours et demi, en raccourcissant la durée de la classe les lundi, mardi, jeudi, vendredi et en rajoutant une demi-journée le mercredi ou samedi matin.  Pour l’instant, dans tous les projets connus, c’est le mercredi matin qui a été choisi. En contrepartie de cet allègement de la journée, les mairies doivent proposer des activités périscolaires après l’école ou pendant la pause du midi lorsque le choix de la nouvelle organisation est d’augmenter la pause méridienne plutôt que de finir plus tôt. Cette organisation a été proposée pour alléger les journées de cours tout en proposant des activités ludo-éducatives en complément.

Sur le terrain, la réforme a pour l’instant eu du mal à se mettre en place. Les associations de parents d’élèves s’inquiètent de la fatigue supplémentaire pour les enfants et des problèmes d’organisation logistique, les syndicats enseignants s’inquiètent de la confusion entre temps municipal et temps Education nationale alors qu’un certain nombre d’activités devront être proposées dans les mêmes salles de classe pour des raisons logistiques, et les villes s’inquiètent pour leurs finances et les modalités d’organisation. En pleine période électorale, le sujet est en outre particulièrement délicat pour les élus, alors que les manifestations se poursuivent. Deux sont ainsi prévues dans le département ce vendredi, à 18h30 devant la mairie de Villejuif et à 18h devant la mairie de Champigny-sur-Marne, une troisième lundi 10 février à 18h devant la mairie de Cachan et encore une autre, départementale, devant le ministère de l’Education nationale mercredi 12 février.

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

20 commentaires pour Rythmes scolaires : 16 villes ont remis leur projet
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi