Consommation | Créteil | 09/01/2014
Réagir Par

Soldes d’hiver 2014 : premières impressions à Créteil Soleil

Soldes d’hiver 2014 : premières impressions à Créteil Soleil
Publicité

SoldesUne foule raisonnable avec tout de même de belles files d'attente bondées, les soldes ont démarré à Créteil Soleil. Réactions matinales dans les rayons et derrière la caisse…

Dans les rayons

Arnaud, 27 ans, commercial Forcé par sa copine!
«Je m’achète rarement des habits et aime encore moins aller faire les soldes. Il y a trop de monde et rarement de choses intéressantes. J’y vais parce que ma copine m’a forcé à l’accompagner ! En général elle dépense pas mal, surtout dans la maroquinerie et les sous-vêtements, environ 250€/300€.»

Gisèle, 68 ans, retraitée En quête de soldes tranquilles
«J’aime bien faire les soldes sauf quand il y a trop de monde. C’est pour cela que j’y vais souvent le premier jour et assez tôt le matin. J’y retourne en général une semaine avant la fin pour profiter des dernières promotions, toujours tôt le matin. Je recherche les bonnes affaires. Mon budget n’a pas vraiment de limite, sans abuser bien sûr.»

Eric, 52 ans, chauffagiste Les cadeaux après Noël, c’est moins cher !
«A Noël je fais généralement peu de cadeaux à ma femme et mes enfants car tout est très cher. On se contente d’un petit quelque chose ou on écrit sur un bout de papier « bon pour un bracelet, bon pour une voiture téléguidée… » et on les offre durant les soldes ! C’est pour cela que je suis là aujourd’hui. Mon budget n’est pas très élevé : environ 150€ en tout.»

 

 

Catherine, 36 ans, mère au foyer de 3 enfants Une idée de sortie
«Je viens ici avec mes enfants pour faire une sortie. Après, nous allons au cinéma. Cela change du parc ou de la patinoire. Les enfants voient du monde, regardent les vitrines. Je leur offre une glace et fais les soldes tranquillement. Ils ne sont pas trop turbulents, j’ai de la chance. J’aime faire les soldes, ça me détend et je me fais plaisir. Je trouve souvent de belles choses pas trop chères, surtout le premier jour. Je m’arrête à 250€ sauf si j’ai vraiment un gros coup de cœur.»

Kader, 21 ans, étudiant Ne savait pas que c’étaient les soldes
«Je suis venus avec mes amis à Créteil soleil comme à chaque fois que l’on n’a pas cours. Je ne savais même pas que c’étaient les soldes. Je ne pense pas acheter, juste me balader. J’attends des soldes qu’elles me donnent envie d’acheter mais pas trop ! Si je vois une bonne affaire qui me plait, je la prendrais. Oui, par exemple, un sweat diesel à 20€, je n’hésiterai pas !»

Derrière la caisse

Bruno, 32 ans, boutique d’électronique Déstocker sans casser la marge ?
«On est en période de crise, les Français au budget restreint n’hésitent pas à attendre après Noël pour se faire leurs cadeaux. Les commerçants n’ont jamais vraiment eu de problème pour écouler leur stock durant les soldes, en plus il y a des moyens faciles de prolonger les soldes au-delà de la période légale, avec le système des « promotions » Le vrai souci est de préserver une marge correcte.»

Sabrina, 29 ans, boutique de sous-vêtements Du flashy pour attirer le chaland
«Nous avons choisi de mettre en vitrine le sous-vêtements les plus flashy possible. C’est le début de l’hiver, on mise sur le bon esprit, les couleurs vives et les motifs déjantés pour attirer le client et qu’il soit heureux de rentrer dans la boutique et d’en sortir avec plein d’achats.»

Loubna, 46 ans, boutique de jouets Des jouets en bois pour séduire les adultes
«Nous avons choisi de faire des promotions sur des jouets dernière génération mais aussi sur les jouets en bois qui reviennent beaucoup à la mode et plaisent aux petits et grands. Les parents revoient leur enfance et achètent donc plus facilement, surtout après les fêtes de Noël, quand les porte-monnaie sont allégés, il faut les toucher.»

Marc, 22 ans, encore étudiant, boutique de vêtements Grosse pression!
«Avec mes collègues étudiants, c’est la première fois qu’on travaille pendant les soldes et on n’est pas déçu du voyage ! On n’a pas le droit à l’erreur. La politique du magasin est claire, les soldes doivent être un moment de plaisir pour les clients, le magasin doit donc toujours être propre et bien rangé. Les vendeurs doivent connaitre leurs produits sur le bout des doigts pour accompagner les clients le mieux possible.»

Sandrine, 31ans, chaussures La bonne vieille pancarte qui écrase les prix
Il y a beaucoup moins de monde que l’année dernière pour un premier jour de soldes ! J’espère que cela s’améliorera car la crise fait peur. Notre stratégie est d’attirer le client avec des promotions « aguicheuses » sur des pancartes de couleurs, écrites en gros. Après Noël, les gens dépensent moins car ils ont déjà tout investi dans la nourriture ou les cadeaux.»

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags Budget, Créteil, Créteil Soleil, Enfants, Noël, soldes, travail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi