Publicité
Publicité : Ordival 94
Grand Paris | Valenton | 08/12/2014
Réagir Par

Suspense autour de l’entrée de Valenton dans la CA Seine Amont

Suspense autour de l’entrée de Valenton dans la CA Seine Amont
Publicité

Valenton credit Ville de ValentonValenton réussira-t-elle à intégrer la communauté d’agglomération de Seine Amont (Casa) comme elle en a émis le souhait dès le mois de juin, afin de faire partie du même Conseil de territoire dans la future métropole de Paris?

Le temps est compté car cette adhésion doit être effective avant le 31 décembre 2014, après quoi il ne sera plus possible de créer de nouvelles intercommunalités dans le périmètre de la métropole. Alors que la préfecture du Val de Marne n’a pas encore mis ce sujet à l’ordre du jour d’une Commission départementale de coopération intercommunale, le vice-président de la Casa, Jean-Claude Kennedy, lui a adressé un courrier en date du 3 décembre, le pressant de le faire avant la fin de l’année.

Le conseil communautaire de la CASA a en effet délibéré depuis longtemps sur la question, dès le 23 septembre, tout comme les conseils municipaux de ses villes membres, lvry-sur-Seine, Choisy-le-Roi et Vitry-sur-Seine, respectivement les 25, 30 septembre et 1er octobre, pour accepter cette demande d’adhésion.

« Le choix du conseil municipal de Valenton, approuvé par les conseils municipaux de la Seine-Amont, est d’anticiper la constitution des territoires de la Métropole du Grand Paris en affirmant la cohérence d’un périmètre dans les limites de l’opération d’intérêt national Orly-Rungis-Seine Amont », insiste l’élu PCF dans son courrier.

Sauf que dans le mécano politique des Conseils de territoire, l’adhésion de Valenton à la Casa ne semble pas être l’option retenue, la commune située de l’autre côté de la Seine avec sa voisine Villeneuve-Saint-Georges, étant plutôt encouragée avec elle à rejoindre Plaine centrale.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi