Environnement | Saint-Maur-des-Fossés | 24/09/2014
Réagir Par

Sylvain Berrios prend le gouvernail de Marne confluences

Publicité

Sylvain BerriosDéputé-maire UMP de Saint-Maur-des-Fossés et président du syndicat Marne vive, Sylvain Berrios a été élu à l’unanimité président de la Commission locale de l'eau (Cle) du Sage (Schéma d'aménagement et de gestion des eaux) Marne Confluence ce lundi 19 septembre.

Instance décisionnelle du Sage Marne Confluence (outil de planification stratégique qui proposera des améliorations dans la gestion de l’eau et comportera une partie réglementaire qui s’imposera par exemple aux Plu (Plans locaux d’urbanisme) sur le bassin de la Marne compris entre Vaires sur Marne jusqu’à la confluence avec la Seine), la Cle regroupe 77 entités du bassin de la Marne (élus, usagers et services de l’Etat) et fonctionne comme un « parlement de l’eau ». Son objectif est d’améliorer la qualité de la rivière et de ses affluents, et de concilier l’ensemble des usages en aval de la Marne, de Torcy à Paris. Voir article détaillé sur les enjeux de ce morceau de rivière.

Sylvain Berrios, qui succède à Jacques Leroy, ancien 1er maire-adjoint de Saint-Maur et ancien président du syndicat Marne Vive, a indiqué vouloir « poursuivre la dynamique d’élaboration du Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux, à l’horizon 2016 avec un objectif clair : améliorer la qualité de l’eau pour que l’on puisse à nouveau se baigner dans la Marne. »

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi