Santé | Accueil Val de Marne (94) Limeil-Brévannes | 23/02/2014
Réagir Par

Un cabinet médical en quête de médecin lance une pétition à Limeil

Un cabinet médical en quête de médecin lance une pétition à Limeil

Medecin © Sashkin - Fotolia.comLa pénurie de médecins généralistes n’épargne pas le Val de Marne, surtout dans le Sud-Est du département. A Limeil-Brévannes, où le nombre de médecins généralistes est de 0,5 pour 1000 habitants contre une moyenne de 1,27/ 1000 hab dans le Val de Marne,

le cabinet médical de l’avenue Delaporte vient de lancer une pétition à l’attention de la ministre de la Santé, Marisol Touraine, pour demander l’application du dispositif de Praticien territorial de médecine générale (PTMG) dans le cadre du Pacte Territoire Santé, afin d’installer deux nouveaux médecins.

Ce cabinet crée en 1972 disposait de quatre médecins dont l’un est parti en retraite et un second s’apprête à faire de même. Les deux médecins encore en activité, les docteurs Bruez et Livartowski  indiquent n’avoir pas réussi à faire venir de nouveaux médecins pour remplacer les départs en retraite et être dans l’impossibilité de faire face seuls à une patientèle issue de Limeil et des communes environnantes. Les médecins s’alarment à la perspective d’un nouveau désert médical et s’inquiètent du nombre croissant de médecins d’autres villes qui refusent de prendre de nouveaux patients.

La pétition lancée il y a quelques jours s’adresse à la ministre de la Santé ainsi qu’au maire de la ville, Joseph Rossignol, à qui les pétitionnaires réclament d’engager une participation financière de la commune pour éviter la fermeture du cabinet si les mesures gouvernementales ne suffisaient pas.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Cet article est publié dans avec comme tags , Médecins, pétition
37 commentaires pour Un cabinet médical en quête de médecin lance une pétition à Limeil
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi