Santé | Accueil Val de Marne (94) Créteil | 16/12/2014
Réagir Par

Un voeu à l’unanimité pour préserver le budget d’Henri Mondor

Un voeu à l’unanimité pour préserver le budget d’Henri Mondor

Mondor (1)Après s’être affrontés sur le budget du département, les élus du Val de Marne se sont retrouvés à l’unisson pour défendre le budget du groupe hospitalier Henri Mondor – Chennevier- Beclère.

Un voeu d’urgence avait été déposé par le maire PCF de Bonneuil-sur-Marne, Patrick Douet, conseiller général délégué à la santé, suite à l’examen du projet de budget 2015 du groupe hospitalier lors de son Conseil de surveillance du vendredi 12 décembre. La direction de l’AP-HP (Assistance publique des hôpitaux de Paris) dont dépend Henri Mondor, a en effet demandé au groupe, revenu à l’équilibre budgétaire, de faire un effort supplémentaire de 8 millions d’euros pour équilibrer les comptes global des 39 établissements de l’AP-HP. « Entre autres conséquences, cela priverait le Samu 94 de 30% de sa dotation, soit environ 2,5 millions d’euros. 250 000 euros seraient amputés sur la rémunération des personnels médicaux« , s’inquiètent les élus dans leur voeu.

L’ensemble des élus ont donc voté un voeu pour réclamer le maintien de la dotation initiale du groupe hospitalier, et plus particulièrement la nécessité du maintien de l’activité du Samu 94, et demandé de renégocier le plan de répartition des crédits entre kes établissements de l’AP-HP.

Trois autres voeux ont été votés à l’unanimité concernant l’insonorisation des riverians et la limitation des vols à l’aéroport d’Orly, le maintien des activités des studios de Bry et le soutien à la candidature de la France pour accueillir l’exposition universelle de 2025.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi