Publicité
Publicité : Orbival 94
Insolite | Accueil Val de Marne (94) Créteil | 10/06/2014
Réagir Par

Une élève de Créteil rencontre la reine d’Angleterre

Une élève de Créteil rencontre la reine d’Angleterre
Publicité

Reine Angleterre Elisabeth II et Francois HollandeSamedi 7 juin, au terme de son séjour en France à l’occasion du 70e anniversaire du débarquement, la reine Elisabeth II d’Angleterre s’est rendue sur l’île de la Cité pour visiter le marché aux fleurs en compagnie du président François Hollande et d’Anne Hidalgo, maire de Paris. A cette occasion, 19 élèves lui ont remis un coffret contenant une clé USB avec des vidéos réalisées dans leur établissement.  Julie Chicaud (16 ans), scolarisée au lycée Léon Blum de Créteil  en était.  

Comment la rencontre avec la reine Elisabeth II s’est-elle passée ?

Julie ChicaudJulie : Nous étions alignés en deux rangées avec des élèves de maternelle, collèges et lycée qui regroupaient toutes les académies. C’est une élève de maternelle a remis le coffret à la reine. Personnellement, je ne lui ai pas parlé, mais nous avons échangé des sourires… François Hollande m’a même demandé de quel lycée je venais.

Que contenait cette clé USB ?

Julie :  Elle contenait des vidéos réalisés dans nos établissements pour célébrer l’amitié franco-britannique.  Nous avons réalisé la nôtre en une matinée avec une trentaine d’élèves de classes européennes. La seule consigne que nous avions était de réaliser 15 à 30 secondes sur les liens entre la France et l’Angleterre. Nous avons eu l’idée de représenter  le drapeau britannique en revêtant des tee-shirt de couleurs rouge, blanc et bleu, ainsi que de mettre en scène les clichés que nous pouvons avoir chacun sur l’autre pays, le Français avec sa baguette, les Anglais et les Fish and chips…

Pourquoi as-tu été choisie pour remettre cette clé ?

Julie : Cela faisait seulement deux jours que nous étions au courant qu’un de nous irait remettre la clé à la reine. Mon professeur d’histoire européenne est simplement venu me voir pour me proposer d’y aller, il n’y a pas eu d’explication particulière. Il a dit que je le méritais, peut-être parce que je suis investie dans mon lycée et que j’ai de bons résultats en classe. Le jour suivant, j’ai reçu une convocation de l’ambassade d’Angleterre dont je suis très fière !

Quelles ont été tes impressions lors de la rencontre ? Etais-tu stressée en arrivant ?

Julie : Je n’étais pas vraiment anxieuse ce matin, mais le moment avec la reine était assez impressionnant ! On ne vit cela qu’une fois dans sa vie. Et puis, je suis aussi très heureuse d’avoir été interviewée par le Petit journal, c’était mon rêve!

Avez-vous répété avant ?

Julie : Nous sommes arrivés à 8 heures 30  pour préparer la rencontre. Nous étions encadrés par deux personnes de l’ambassade d’Angleterre qui nous ont fait répéter des mots simples ainsi que des phrases types, comme Welcome your Majesty. La principale consigne était de sourire et d’être avenant.

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags , Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi