Politique locale | Accueil Val de Marne (94) Fresnes | 04/12/2014
Réagir Par

UPF : la droite de Fresnes se prépare aux élections départementales

UPF : la droite de Fresnes se prépare aux élections départementales
Publicité

UPFS’il y a bien un canton qui influera sur la bascule à droite ou non du Val de Marne aux élections départementales de mars 2015, c’est celui de Fresnes-L’Haÿ-les-Roses.

Actuellement composé de deux cantons, Fresnes et L’Haÿ, tous deux tenus par des conseillers généraux socialistes, il pourrait passer à droite si celle-ci fait l’union, ce qui n’a rien d’évident du côté fresnois. D’où l’initiative d’adhérents ou sympathisants UMP de lancer dès à présent un mouvement local pour préparer cette échéance. Une association, UPF (Union populaire de Fresnes) vient d’être créée qui compte pour l’instant une trentaine de personnes.

A Fresnes, les municipales ont en effet laissé un goût amer à droite. Alors que le jeune UMP Vincent Jeanbrun enlevait L’Haÿ-les-Roses au PS dès le premier tour (il était seul en lice face au maire sortant Pierre Coilbault), Fresnes a vu ses quatre candidats de premier tour, dont une sympathisante UDI Frédérique Pradier et un UMP Georges Kibong, se maintenir au second, permettant au député-maire PS Jean-Jacques Bridey de garder la ville avec 200 voix d’avance sur sa concurrente de droite alors que les deux candidats de droite disposaient à eux deux de près de 1000 voix d’avance sur le maire sortant. A  noter que Jean-Jacques Bridey était également victime d’une division à gauche mais celle-ci jouait sur la moitié moins de voix.

Un scénario que ne veut pas revivre l’UPF. Pas question pour autant de fumer le calumet de la paix avec Frédérique Pradier. « Nous sommes prêts à accueillir des UDI dans l’équipe mais pas Frédérique Pradier ! C’est une alliée objective de Jean-Jacques Bridey, affirme Dominique de la Mensbruge, co-fondateur de l’UPF qui espère voir faciliter la composition d’une équipe unique à droite dans le cadre de la candidature commune avec L’Haÿ-les-Roses qui fait désormais partie du même canton et connaît une situation politique plus apaisée à droite.

L’UPF vise aussi les prochaines élections municipales. « Notre association s’inscrit résolument dans une démarche d’ouverture à destination de tous ceux qui veulent améliorer la qualité de vie dans notre commune la sécurité et la propreté », détaille le communiqué de lancement du mouvement local qui a choisi pour logo une petite grenouille verte entourée de deux feuilles de frêne, « bleu et rouge couleurs de la droite« .

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

2 commentaires pour UPF : la droite de Fresnes se prépare aux élections départementales
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi