Santé | Accueil Val de Marne (94) Villejuif | 28/06/2014
Réagir Par

Vaste piratage informatique à l’hôpital psychiatrique Paul Guiraud

Vaste piratage informatique à l’hôpital psychiatrique Paul Guiraud
Publicité

Paul Guiraud Vendredi 27 juinEn proie à un important mouvement social depuis début juin, l’hôpital psychiatrique Paul Guiraud de Villejuif a vu cette nuit (du vendredi 27 au samedi 28 juin) son système informatique de gestion des patients piraté.

Environ 400 patients actuellement hospitalisés ont été enregistrés comme sortis de l’établissement, selon des sources internes. Alors qu’un premier piratage effectué il y a quelques jours avait déjà donné lieu  à l’enregistrement en sortie provisoire de plusieurs patients, cette nouvelle offensive qui concerne de nombreux services a marqué les patients comme sortis définitivement, ce qui implique, pour rétablir la situation, soit de réenregistrer les patients avec un nouveau numéro de dossier, soit de rétablir le système d’information tel qu’il était ce vendredi après-midi, ce qui devrait prendre une demi-journée, selon ces mêmes sources internes. En attendant, toutes les ordonnances concernant ces patients sortis virtuellement du système doivent s’effectuer à la main, sur papier.

En parallèle, une quinzaine de matelas ont été pris durant la nuit sur des lits qui étaient vides et regroupés dans l’escalier de secours des bureaux de la direction.

La direction de l’établissement a effectué un signalement des faits au Parquet.

Après quatre semaines, le mouvement de grève des agents hospitaliers entamé depuis lundi 2 juin pour protester contre la nouvelle organisation horaire qui prévoit de diminuer les journées de travail de 8h à 7h36 en contrepartie d’une réduction de 9,5 jours de RTT (qui passent de 27 à 18) n’a toujours pas trouvé d’issue. La direction, soutenue par l’ARS, souhaite négocier sur les modalités de mise en oeuvre de ces nouveaux horaires tandis que l’inter-syndicale Sud, FO, CGT et Ex-CFDT, souhaite renégocier le nombre de jours de RTT réduits. En parallèle de la grève,  les actions se sont multipliées, d’une grève de la faim symbolique de 9,5 jours à une opération de sensibilisation du grand public sur les marchés et dans la rue en passant par l’occupation de locaux. Depuis ce vendredi 27 juin 16 heures, les grévistes bloquent également les admissions et deux ambulances ont été renvoyées. « Les différents services d’urgence et hôpitaux susceptibles de nous adresser des patients sont avertis par les grévistes de la situation. Aucun patient ne sera cependant livré à lui-même et nous assurerons son transfert vers d’autres établissements », précisent les syndicats à ce sujet dans un communiqué, ajoutant que « cette modalité doit être perçue comme un durcissement du mouvement.« 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

13 commentaires pour Vaste piratage informatique à l’hôpital psychiatrique Paul Guiraud
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi