Société | | 31/10/2014
Réagir Par

Visite parlementaire des parloirs de Fresnes aujourd’hui

Visite parlementaire des parloirs de Fresnes aujourd’hui
Centres de vaccination à Fresnes : Voir la page

Couloir acces parloirs Fresnes OIPSuite à la parution d’une enquête critique sur les parloirs de la prison de Fresnes par l’Observatoire international des prisons (OIP), le député écologiste Sergio Coronado, vice-président du Groupe d’études «prisons et conditions carcérales» se rendra ce vendredi 31 octobre à la Maison d’arrêt.

Parue en octobre, l’enquête de l’OIP fait état de pièces trop exiguës, en mauvais état, et surtout dotées d’un muret en pierre de séparation. “Le principe du parloir sans dis­positif de séparation est pourtant la norme depuis une circulaire de… mars 1983. Une note de la direction de l’administration pénitentiaire l’a rappelé en mai 2014, ordonnant la «destruction des murets subsistant» dans certains éta­blissements. En outre à Fresnes, il n’y a pas de fenêtre, les parloirs ne sont ni aérés ni ventilés“, dénonçait l’OIP.

Le député interrogera l’administration pénitentiaire sur la présence de ces murets et sur les conditions générales d’accueil.

Le malaise des surveillants

Ce jeudi  30 octobre, c’étaient les surveillants qui manifestaient devant la prison, à l’appel du syndicat FO pénitentiaire, pour dénoncer les agressions de plus en plus nombreuses dont ils sont victimes de la part des détenus avec parfois prise d’otages ou mutineries, la montée de l’Islam radical devant laquelle ils sont impuissants et la souffrance au travail qui en résulte pour l’encadrement.

Télécharger l’enquête publiée par l’OIP.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans , avec comme tags administration pénitentiaire, , prisons
Cet article est publié dans ,
Aucun commentaire pour Visite parlementaire des parloirs de Fresnes aujourd’hui
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi