Politique locale | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 19/05/2015
Réagir Par

9 exclusions et 1 porte claquée au PS du Val-de-Marne

9 exclusions et 1 porte claquée au PS du Val-de-Marne © Nito
Publicité

© nito fotoliaAprès une première vague de 30 exclusions début mars 2015, le Conseil fédéral du Val-de-Marne a procédé la semaine dernière à 9 nouvelles sanctions tandis qu’à Saint-Maurice, c’est la conseillère municipale qui a claqué la porte d’elle-même.

Sur les 9 nouvelles exclusions de la semaine passée, 7 sont liées au même motif  : le soutien à Brigitte Tironneau, conseillère générale PS sortante en binôme avec le PCF Stéphane Coloneaux au lieu des candidats officiels du PS, Fabienne Heilbronn et Philippe Vafiades.  Ont été exclus 3 militants de Fresnes et 4 de L’Haÿ-les-Roses. « Il s’agit d’exclusions d’un an pour les militants et de deux ans pour les élus », précise-t-on à la fédération. Cela porte donc à 37 le nombre d’exclusions relatives à l’élection dans le canton de Fresnes-L’Haÿ-les-Roses, finalement remporté par Vincent Jeanbrun, maire UMP de L’Haÿ-les-Roses, et Frédérique Pradier, conseillère municipale d’opposition UDI  à Fresnes.

Ancien directeur de cabinet de Pierre Coilbault lorsque ce dernier était maire de L’Haÿ, Didier Urbain indique qu’il fera appel, pour le principe. Militant à Fresnes depuis 20 ans, passé sans discontinuité des MJS au parti, Sébastien Cartier n’envisage en revanche pas de faire appel, convaincu que cela ne changera rien.

A Boissy, le groupe frondeur ne passe pas

Les 2 autres exclusions concernent des militants de Boissy-Saint-Léger : Nicolas Georges, Nicolas Georgesancien directeur de cabinet de Régis Charbonnier lors de sa première mandature 2008-2014, placé en troisième position sur sa liste en mars 2014, et Thérèse Lefèvre. Si sur le papier, le motif d’exclusions concerne un soutien dissident lors des départementales, « mais il n’y avait pas de liste dissidente dans le canton du plateau briard », indique Nicolas Georges, l’exclusion est motivée sur le fond par la création d’un groupe autonome, Boissy Avenir, au sein de la majorité, avec l’élu EELV Christian Larger. Bien décidé à poursuivre son action militante à Boissy-Saint-Léger, Nicolas Georges n’envisage pas non plus de faire appel de la décision du PS. Début février, le maire s’était retrouvé en minorité au Conseil, suite à une fronde d’une partie de son équipe, en raison du dépôt de plainte de l’édile contre l’ex-directrice financière, dont il s’était expliqué.  Depuis, une partie des frondeurs sont rentrés dans le rang, permettant au maire de retrouver une majorité municipale.

A Saint-Maurice, Patricia Richard claque la porte mais reste au Conseil

Patricia RichardA Saint-Maurice, c’est Patricia Richard, tête de liste aux municipales de 2014, qui a jeté l’éponge, s’en expliquant dans la tribune de son groupe au sein du magazine municipal du mois de mai (page 12). « Ne me reconnaissant plus dans une partie de l’équipe dirigeante de la Fédération du Parti Socialiste du Val-de-Marne, j’ai pris la décision, après quelques semaines de réflexion, de quitter le groupe Saint-Maurice Autrement. Afin d’exercer mon mandat en cohérence avec mes idées, je siègerai, dès le prochain Conseil, de façon autonome et indépendante, c’est-à-dire sans être affiliée à un parti. » La conseillère d’opposition ne quitte pas son siège municipal pour autant. « Soutenir, dans certaines circonstances, les décisions d’un maire d’une autre couleur politique, ce n’est ni trahir sa sensibilité, ni faire preuve d’allégeance, comme certains mauvais esprits voudront le laisser croire », défend l’ex-militante PS. A Saint-Maurice, le PS avait obtenu 2 sièges au sein de l’équipe municipale.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

8 commentaires pour 9 exclusions et 1 porte claquée au PS du Val-de-Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi