Consommation | | 06/01/2015
Réagir Par

A Belle Epine, les commerçants préparent les soldes sans excitation

A Belle Epine, les commerçants préparent les soldes sans excitation

dessin d'enfant des soldesOuverture dès 8 heures du matin ce mercredi 7 janvier avec petit déjeuner offert, ouverture exceptionnelle le dimanche 11 janvier… A Thiais, Belle Epine se prépare à l’ouverture des soldes d’hiver qui se tiennent cette année du 7 janvier au 17 février, mais l’enthousiasme n’est guère au rendez-vous chez les commerçants.

Après les achats de Noël et étant donné la conjoncture, peu sont les commerçants qui misent beaucoup sur ces nouvelles soldes. “On prévoit peu de monde pour les soldes… Même à Noël, on n’a pas bien vendu” explique Julie, vendeuse chez Undiz. Colombine Woronin, responsable de la boutique Tie Rack, abonde : “les soldes ne vont pas être aussi bonnes que les autres années…” . “On ne peut jamais vraiment savoir à l’avance mais on n’en attend rien en particulier” rajoute Claire, vendeuse chez Jacqueline Riu depuis 4 ans.

En dehors des très grosses enseignes, finis les nombreux extras et les mises en place spécifiques : peu de commerçants recrutent des intérimaires pour couvrir cette période, traditionnellement riche en embauches ponctuelles. “Nous ne prenons qu’un extra d’une semaine, au lieu de plusieurs sur tous le mois il y a quelques années“, explique Marie, vendeuse chez Derhy depuis 14 ans. Si la situation économique, d’autant plus difficile après les achats effectués pour les fêtes, est pointée du doigt, les commerçants pensent aussi que les nouvelles pratiques commerciales ont dénaturé les soldes.

Des promos tout le temps

Entre les achats en ligne et l’explosion des ventes privées, les enseignes se retrouvent à vendre à prix réduit quasiment tout au long de l’année. Toutes les marques interrogées ont déjà commencé les soldes privées pour leur clientèle fidèle il y a plusieurs jours et parfois bien en amont de Noël “Il y a trop de promotions, toute l’année”, pointe Marie. Chez Tweeny, un magasin de prêt-à-porter indépendant, on estime que les clients “ne comprennent plus rien aux soldes. Avant, on déstockait les produits défectueux ou les anciennes collections. Maintenant, tout est soldé à tout moment” .

Les clients se préparent pourtant. Nadia est en repérages. “J’ai déjà vu de nombreux produits soldés à -50%, cela promet de bonnes affaires” se réjouit-elle. Chloé, 18 ans, est venu prospecter pour s’acheter une paire de chaussures. “Mais je reviendrai plus tard en espérant qu’il reste ma taille, il y a trop de monde le premier jour !

Selon une étude menée pour ma-reduc.com par le cabinet d’études Yougov le 9 et 10 décembre 2014, le budget des Français pour les soldes d’hiver va rester similaire à 2014 pour 35% des Français et baisser pour 39% d’entre eux. Il devrait augmenter pour seulement 9% des Français sondés. Cet hiver, le budget soldes moyen par consommateur français est de 242 € et devraient même atteindre 290 € en Région Parisienne. Concernant les intentions d’achats : les femmes indiquent principalement rechercher des chaussures (74%), de la mode et accessoires (71%) et des produits de soin et de beauté (60%). Les hommes devraient aussi rechercher des chaussures pour 62% d’entre eux, puis des produits de mode et d’accessoires (52%), de l’électroménager, ou des produits High-Tech et des produits culturels (50%). 40% des sondés indiquaient par ailleurs avoir l’intention de bénéficier des ventes privées avant les soldes et 21% préparer leurs soldes par un repérage en magasin.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans , avec comme tags , , consommation, Loisirs, Soldes d'hiver,
Aucun commentaire pour A Belle Epine, les commerçants préparent les soldes sans excitation
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi