Politique locale | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 01/04/2015
Réagir Par

Centristes et indépendants : un groupe 100% féminin au Conseil départemental

Centristes et indépendants : un groupe 100% féminin au Conseil départemental
Publicité

Frederique Pradier Dominique Le Bideau Sabine PatouxSigne de la féminisation des Conseils départementaux suite à la réforme du mode de scrutin, le groupe de centre-droit sera dans le Val de Marne exclusivement féminin. Baptisé Centristes et indépendants, il sera composé de 

Dominique Le Bideau, conseillère générale sortante non inscrite et première adjointe au maire de Vincennes, Frédérique Pradier, sympathisante UDI et conseillère d’opposition à Fresnes, et Sabine Patoux, membre du Modem et deuxième adjointe au maire du Plessis-Trévise.

Jean-Pierre Barnaud, qui incarnait le Modem dans la précédente assemblée, n’a en revanche pas été réélu dans le nouveau canton de Champigny 2 comprenant une partie de Champigny et Chennevières-sur-Marne.

Les trois élues ont présenté ce mercredi leur stratégie de positionnement à l’occasion d’une conférence de presse en présence des deux présidents UDI et Modem du département, Laurent Lafon, maire de Vincennes, et Didier Dousset, maire du Plessis-Trévise.

Une présidence tournante

Dominique Le BideauNouveauté, le groupe se dotera d’une présidence tournante qui changera tous les deux ans. C’est Dominique Le Bideau, élue depuis 2011, qui commencera par prendre la tête du groupe.

Les priorités ? « La transparence dans les projets, les décisions prises par la majorité, la révision du règlement intérieur, l’attribution des logements sociaux, l’équité entre les villes en termes d’allocation des subventions. A Vincennes, nous n’avons que 15 000 € pour le festival America qui accueille quelques 40 000 participants et rayonne Sabine Patouxlargement au-delà du département alors que d’autres festivals se voient dotés de sommes beaucoup plus importantes« , insiste Dominique Le Bideau. « Nous souhaitons nous recentrer sur les collèges, la petite enfance, la sécurité routière », pointe également Sabine Patoux.

Laurent LafonComment se distinguer de l’UMP sur les bancs de l’opposition? « Nous avons des sensibilités différentes sur les questions sociales, l’aménagement du territoire, le dialogue avec la majorité de gauche ou encore la proximité avec les électeurs« , indique Laurent Lafon. « Nous Didier Doussetn’avons pas de parti pris idéologique et nous inscrivons davantage dans le pragmatisme« , poursuit Didier Dousset. « Au-delà des votes, l’expression d’une sensibilité différente passe aussi par une Jean Pierre Barnaudexplication de vote qui s’appuie sur des réalités, une rigueur sur le plan financier, est motivée par des raisons profondes« , témoigne Jean-Pierre Barnaud, l’ancien conseiller général.

Trois élues, une seule encartée

Sur les trois élues, seule Sabine Patoux a sa carte d’un parti. « Je me suis encartée au Modem et ai commencé à faire de la politique après, aux côtés de Didier Dousset, d’abord comme conseillère municipale (ndlr lors du dernier mandat de Jean-Jacques Jégou) et désormais comme deuxième adjointe. » Dominique Le Bideau, elle, n’a jamais souhaité se soumettre à   une discipline de parti. « Mon engagement dans la ville de Vincennes a commencé par la participation à la création de l’antenne vincennoise du Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles et je suis ensuite devenue administratrice puis présidente de l’espace culturel Sorano de 1996 à 2001. Je suis toujours restée non inscrite lorsque je suis Frederique Pradierrentrée au Conseil municipal aux côtés de Laurent Lafon en 2001, et souhaite le rester.« Frédérique Pradier, conseillère d’opposition depuis plusieurs mandats à Fresnes, reste pour l’instant également une sympathisante UDI. « J’ai commencé à m’engager localement dans le cadre d’une liste citoyenne« , motive-t-elle.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

9 commentaires pour Centristes et indépendants : un groupe 100% féminin au Conseil départemental
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi