Élections | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 30/03/2015
Réagir Par

Christian Cambon dénonce le re-découpage électoral

Christian Cambon dénonce le re-découpage électoral

Christian Cambon« Je suis déçu car nous nous sommes battus comme des lions et pensions bien emporter les quatre cantons qui font la différence, a réagi le sénateur-maire de Saint-Maurice, président de l’UMP Val de Marne », à l’annonce des résultats.

« Nous échouons à Orly Villeneuve-le-Roi à 76 voix, nous échouons à Champigny-Chennevières en raison d’une division de certains au premier tour, mais nous échouons surtout en raison d’un redécoupage scandaleux qui voit 4 conseillers de gauche élus pour 45 000 électeurs dans le canton de Créteil, et 2 conseillers de droite pour 45 000 électeurs dans le canton de Nogent- Le Perreux! Une fois encore, les socialistes ont vendu le Val de Marne aux communistes pour être tranquilles ailleurs. Le PCF a dit de Manuel Valls qu’il devait cesser de nuire et Manuel Valls est venu cette semaine dans le département pour s’assurer que le PCF y reste bien en place. Comprenne qui pourra! »

Pour le président de l’UMP 94, cette élection a toutefois permis de confirmer les bons scores des municipales 2014.  « Tous les nouveaux maires UMP  élus en mars 2014 ont gagné leur canton. La droite et le centre sont en train de s’ancrer de manière profonde et durable dans le département. Même dans des cantons où nous avons perdu, nous avons progressé.   Nous n’avions jamais fait un score pareil à Villejuif ni à Alfortville. Je donne désormais rendez -vous aux régionales du mois de décembre. »

 

A lire également :

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
19 commentaires pour Christian Cambon dénonce le re-découpage électoral
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi