Élections | Val-de-Marne | 23/03/2015
Réagir Par

C. Favier « Le résultat sera serré mais nous sommes en position favorable »

C. Favier « Le résultat sera serré mais nous sommes en position favorable »

Christian FavierCandidat à Champigny-sur-Marne 1, le président sortant du Conseil général s’est réjoui des 1300 voix qui le séparent de son adversaire UMP-UDI-Modem Laurent Jeanne et s’est déclaré très confiant pour conserver le département à gauche à l’issue du second tour.

« Nous avons obtenu un résultat supérieur aux municipales alors que le PS n’avait pas appelé à nous soutenir, même dans des bureaux dont les électeurs sont un peu plus favorisés comme ceux des bords de Marne. Marie Kennedy  a également réalisé un bon score à Champigny 2 où elle se place devant Jean-Pierre Barnaud (UMP-UDI-Modem). De manière générale, nous avons senti que l’attachement au département était réel, même à travers le taux de participation du reste,  alors que l’on ne connait toujours pas  les compétences exactes des départements », témoigne le sénateur.

Quelles perspectives pour le second tour? « Le résultat sera serré et se jouera à un ou deux  sièges mais nous sommes en position plutôt favorable pour garder le département à gauche. Les cantons compliqués sont Fresnes-L’Haÿ-les-Roses,  Villejuif, Chennevières-sur-Marne et encore  Orly-Ablon-Villeneuve-le-Roi, où les résultats restent très encourageants malgré la perte d’Ablon aux municipales ».  Quant au canton de Thiais – Rungis Chevilly, ce serait une surprise qu’il se qualifie à gauche, estime le président sortant.

A propos des relations avec le PS. « Le PS paie le mécontentement d’un certain nombre de mesures gouvernementales mais s’en sort très correctement dans les cantons où il est sortant. Parfois, il vaut mieux que chaque famille rassemble ses électeurs au premier tour et se réunisse au second. La gauche n’est pas forcément battue parce qu’elle s’est divisée au premier tour. »  Concernant la gouvernance au sein du Conseil général, le président sortant rappelle que le PCF n’a jamais été seul dans l’exécutif du Val de Marne mais a toujours dirigé le département dans le cadre d’une union de la gauche.

Et quid de la parité homme-femme dans l’exécutif et pas seulement sur les bancs de l’assemblée. « Je souhaite qu’il y ait également la parité au sein de l’exécutif« , s’engage l’élu.

Voir aussi :

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
16 commentaires pour C. Favier « Le résultat sera serré mais nous sommes en position favorable »
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi