Publicité
Publicité: Entrepreneur#Leader CCI Ile-de-France
Politique | Val de Marne | 08/10/2015
Réagir Par

Christophe Maximilien, FN dans sa jeunesse, mènera la liste DLF Val-de-Marne

Publicité

Président du mouvement de droite souverainiste Debout la France (DLF) et tête de liste aux élections régionales en Ile-de-France, Nicolas Dupont-Aignan s'est offert ce jeudi 8 octobre sa première partie de campagne en Val-de-Marne, d'abord auprès des commerçants de Champigny puis au RER A de Saint-Maur Créteil et enfin en meeting à Thiais où il a annoncé la tête de liste 94 en la personne de Christophe Maximilien, FN dans sa jeunesse avant de passer par le RPF, l'UMP puis DLF.

Alors que le mouvement, qui revendique quelques 250 adhérents dans le Val-de-Marne, achève ces jours-ci sa première phase de campagne consacrée aux transports, les prochains temps seront dédiés à la fiscalité et la sécurité, le député-maire d’Yerres (Essonne) est venu fustiger le Grand Paris Express, un » projet à 40 milliards d’euros qui ne sera jamais terminé au détriment des millions de personnes qui galèrent tous les jours dans les RER ». « Tout cela ne sert que la spéculation immobilière », dénonce l’élu venu rendre visite aux commerçants de l’avenue Salengro de Champigny-sur-Marne, déjà impactés par les travaux du Grand Paris Express et en cours de négociation conflictuelle pour céder leur terrains dans le cadre de la construction de la future gare (voir dernier article sur ce sujet). Des commerçants et propriétaires de murs ravis de pouvoir s’épancher auprès d’un député, lui expliquant n’avoir eu que des propositions qui sont « bien loin du compte« . « Constituez un collectif pour vous défendre« , encourage Nicolas Dupont-Aignan. « Je ne suis pas contre le Grand Paris mais un tramway qui s’arrête partout aurait coûté beaucoup moins cher et aurait été prêt dans cinq ans. Au lieu de quoi on construit un métro avec des stations inaccessibles à 50 mètres sous terre et très distantes les unes des autres, contrairement au métro parisien. Pendant que l’on s’attelle à cette cathédrale sans en avoir les moyens, et sans se demander comment on financera ensuite son fonctionnement, on ne sait pas financer le dédoublement du tunnel entre Châtelet et Gare du Nord, lequel soulagerait des millions de voyageurs qui souffrent dans le RER », détaille l’élu avant de partir tracter au RER, toujours sur cette thématique grâce à laquelle il se positionne à la fois contre les têtes de liste PS et LR, Claude Bartolone et Valérie Pécresse, muni de tracts représentant les deux candidats et Jean-Paul Huchon (président de région sortant) en tenue de chantier, avec un slogan sans équivoque « Unis pour vous exproprier. Ils soutiennent le Grand Paris« .

Nicolas Dupont Aignan champigny

Christophe Maximilien, FN dans sa jeunesse, mènera la liste dans le Val-de-Marne

Une visite dynamisante pour l’équipe de campagne. Dans le Val-de-Marne, c’est Christophe Maximilien qui mènera la liste. Ancien conseiller municipal de Thiais de 2008 à 2014, c’est un  proche de Bruno Tran (l’ex 1er maire adjoint désormais passé dans l’opposition municipale) dont il était suppléant aux dernières élections départementales de 2015. C’est d’abord au Front National, de 1997 à 1999, que Christophe Maximilien a démarré en politique, candidat aux cantonales à Maisons-Alfort. « J’étais jeune, c’était il y a vingt ans« , indique l’intéressé.  Il rejoint ensuite  le RPF (Rassemblement pour la France) de Charles Pasqua. « C’est là que j’ai connu Bruno Tran qui y était aussi à l’époque« , se souvient-il. « Ensuite j’ai adhéré à l’UMP car j’appréciais le programme de Nicolas Sarkozy. » En 2008, Christophe Maximilien intègre le Conseil municipal de Thiais aux côtés du maire UMP Richard Dell’Agnola et de Bruno Tran, à l’époque son premier adjoint. Depuis, il a rejoint Debout La France dans les valeurs desquelles il indique se reconnaître. « Moi ce qui m’intéresse c’est la politique locale, à Thiais. Me rappeler mon passé au FN d’il y a 10 ans, c’est m’envoyer une boule puante« , regrette-il. Une élue LR à la région, mais pas dans le Val-de-Marne, pourrait prendre la seconde position.

dlf94

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

4 commentaires pour Christophe Maximilien, FN dans sa jeunesse, mènera la liste DLF Val-de-Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi