Polémique | Villeneuve-le-Roi | 02/10/2015
Réagir Par

Difficile dialogue entre l’association musulmane et la mairie de Villeneuve-le-Roi

Difficile dialogue entre l’association musulmane et la mairie de Villeneuve-le-Roi © Villeneuve le Roi
Publicité

A Villeneuve-le-Roi, une  altercation entre des membres de l'association musulmane et la mairie s'est terminée au poste de police ce dimanche 27 septembre, lors des fêtes de la ville.

N’ayant pas obtenu de stand lors de la fête de Villeneuve-le-Roi, « la demande officielle n’ayant pas été adressée avant », précise le maire LR de la ville, Didier Gonzales, l’Association musulmane de la ville (ACMUV) s’est installée dans la partie off, avec les moyens du bord. « Ils ont voulu installer un stand sur la place du kiosque, mais pour cela il faut s’inscrire avant. Je leur ai proposé de s’installer au bout de la fête, aux côtés des stands des partis et syndicats dont nous tolérons l’installation en dehors du périmètre officiel. Ils sont revenus le dimanche et ont voulu infiltrer la cavalcade, un défilé organisé très en avance avec une place bien précise pour chaque association, pour des raisons de sécurité car il y a beaucoup d’enfants présents« , reprend le maire. « Les dates limites de demande de stand et la procédure officielle n’étaient pas indiquées sur le site de la ville. N’ayant pas de stand, nous avons d’emblée accepté de nous installer dans la partie off de la fête et nous sommes simplement donné rendez-vous au niveau du kiosque comme point de ralliement pour trouver ensuite facilement le stand. Nous n’avons pas cherché à infiltrer la cavalcade. A 17 heures, nous avons simplement décidé de refaire un tour au kiosque pour nous faire connaître dans la ville, mais des ordres ont été donné à la police municipale pour nous interdire d’y accéder et faire en sorte qu’on ne puisse pas se promener à plus que quatre en tee-shirt au sein de la fête« , dément le président de l’Acmuv.

« Alors qu’une maman se voyait brutalement refuser le passage dans le stand de la municipalité par la police municipale au prétexte qu’elle portait un tee-shirt bleu de l’association ACMUV, Sofiane, jeune animateur à la ville, à tenté de discuter avec le maire présent dans le stand. Il souhaitait avoir des explications face a cette attitude qu’il a jugée discriminante et inacceptable.
Il n’en fallait pas plus pour que la police municipale intervienne, jouant la provocation et l’expulse du stand avec une extrême violence. Le maire avait donné l’ordre aux policiers municipaux de ne laisser passer dans le stand aucune personne portant le tee-shirt de l’association musulmane de Villeneuve-le-Roi (ACMUV). Pire, il est allé jusqu’à leur signifier par la bouche du chef de la police municipale que s’ils se trouvaient à plus de trois dans les allées de la fête il ferait intervenir la police pour trouble à l’ordre public. Pourtant Sofiane ne portait pas de tee-shirt bleu et n’avait rien à voir avec cette association. Seule l’injustice faite à cette maman l’avait fait intervenir. En plus du caractère discriminatoire et illégal de cette décision, le stand municipal occupait toute la largeur de l’allée et sa traversée était quasi-obligatoire pour accéder aux fêtes de la ville. Il s’agit là clairement d’un acte ouvertement raciste et islamophobe. Quant à Sofiane, il s’est vu emmener au poste de police après avoir été sérieusement malmené. Il a passé 24 heures en garde à vue et doit faire face aujourd’hui à deux plaintes de policiers municipaux contre lui et risque de perdre son travail. Un comble ! Engagé depuis plusieurs mois dans une bataille contre les contrôles au faciès et les violences policières, nous condamnons fermement ces agissements de la police politique du Maire. Nous demandons que Didier Gonzales rende des comptes sur ces actes illégaux et racistes de sa police« , expliquent et s’indignent Joël Josso, Conseiller municipal Front de gauche, et Jalys Chibout, Villeneuvois et  responsable départemental du Mouvement Jeunes Communiste 94, qui prévoient de mettre en place un réseau de vigilance qui permettra à chaque personne victime de contrôles abusifs et de violences policières d’être accompagnée et de pouvoir se défendre, en lien avec un collectif d’avocats spécialistes de la question.

Une version que réfute le maire de ville. « Après avoir tenté de s’infiltrer dans la cavalcade, ils se sont  rabattus dans l’espace municipal et ont voulu rentrer en nombre. Un animateur vacataire de la ville, particulièrement énervé, s’est emparé d’une béquille et a voulu frapper un policier municipal qui l’a repoussé. Il a appelé ses copains et ils sont venus à une vingtaine pour agresser la police municipale. C’est finalement la police nationale qui a maîtrisé la situation avec des gaz lacrimogènes. L’animateur a été entendu par la police nationale et reconnu les faits. Ce comportement est inadmissible. Cette association nous met sous pression depuis un moment pour avoir une mosquée, tandis que les évangélistes et les Bouddhistes veulent la même chose, mais nous n’avons pas l’intention d’engager les deniers publics sur les lieux de culte« , réagit le maire qui a envoyé une lettre aux habitants pour donner sa version. « Nous n’avons pas du tout voulu créer la polémique, dès qu’il y a eu l’incident, nous avons tout de suite plié bagages », reprend le président de l’Acmuv.

 

 

 

 

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

22 commentaires pour Difficile dialogue entre l’association musulmane et la mairie de Villeneuve-le-Roi
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi