Exposition | Accueil Val de Marne (94) Champigny-sur-Marne | 09/04/2015
Réagir Par

Comment les Français ont pris connaissance de l’horreur des camps nazis

Télécharger dans votre calendrier
  • Comment les Français ont pris connaissance de l’horreur des camps nazis
  • Du mercredi 8 avril au lundi 31 août
  • Musée de la Résistance Nationale - 88 avenue Marx Dormoy
    Champigny-sur-Marne
  • Gratuit 0 EUR
Comment les Français ont pris connaissance de l’horreur des camps nazis

Crime-Hitlerien-Musée nationale résistance 2015Le Musée de la Résistance Nationale de Champigny-sur-Marne propose une exposition retraçant la façon dont les Français ont peu à peu découvert l’existence des camps nazis, de 1933 à 1945.

L’espo qui se tient jusqu’au 31 août 2015 dans le cadre du 70ème anniversaire de la libération des camps, propose photos, tracts, articles de magazines, extraits de vidéos historiques et affiches d’époque pour comprendre comment la société a progressivement découvert et regardé cette page de l’histoire.

L’exposition montre notamment comme les premiers camps de travail et d’isolement des personnalités gênantes (politiques, syndicalistes, penseurs, …) sont portées à connaissance dès avant la guerre. D’un côté, des photos volées et quelques reportages sur Dachau sont par exemple utilisés pour attiser la haine de l’Allemagne. De l’autre, l’exposition « Cinq ans de dictature Hitlérienne » est interdite en 1938, alors que perdure l’espoir de préserver la paix avec le régime nazi.

L’Histoire retiendra ensuite les centaines de photos et films réalisés par les photographes et journalistes des troupes alliées libérant les camps et y découvrant l’horreur de l’univers concentrationnaire et le génocide des Juifs d’Europe. La revue Combat évoque la première Buchenwald en septembre 1944 pendant que L’Humanité publie un reportage édifiant sur Auschwitz. Certains titres refusent de publier ces terribles images tandis que d’autres jonglent avec la pénurie de papier pour en diffuser le plus grand nombre possible.

Dans les salles de cinéma, qui diffusent à l’époque des actualités, on hésite au départ
à montrer les films et seuls les extraits les moins difficiles à voir sont diffusés, mais l’information s’impose peu à peu, avec des précautions pour les plus jeunes. L’exposition « Crimes Hitlériens », proposée en 1945 au Grand Palais, est interdite aux moins de 16 ans.

Ravensbruck - Musée nationale résistance 2015

Cette exposition s’inscrit également dans le cadre du concours national de la Résistance et de la Déportation dont le thème cette année est la libération des camps nazis, le retour des déportés et la découverte de l’univers concentrationnaire.

Le Musée de la Résistance Nationale est ouvert du mardi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h30, le samedi et le dimanche de 14h à 18h. L’accès à l’exposition temporaire est gratuit. Pour l’exposition permanente : 5 euros (plein tarif), 2,50 euros (retraités, familles nombreuses, groupe de plus de 10 personnes), 1,80 euros (Campinois), gratuité (anciens résistants et déportés, chômeurs, …). Plus d’informations au 01 48 81 45 97.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
2 commentaires pour Comment les Français ont pris connaissance de l’horreur des camps nazis
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi