Politique locale | Val de Marne | 12/03/2015
Réagir Par

Comment Debout La France impactera l’élection départementale en Val de Marne

Comment Debout La France impactera l’élection départementale en Val de Marne
Publicité

Debout La FranceCe sont parfois les petites listes qui font une élection, en mordant sur tel ou tel grand parti. DLF (Debout la France, ex-Debout La République), qui présente quatre binômes de candidats dans le Val de Marne, jouera-t-il ce rôle? Le mouvement de Nicolas Dupont-Aignan, qui donnait hier sa conférence de presse de lancement de campagne, se refuse à être rangé au statut de trublion.

« Nous avons fait 4% des voix aux élections européennes et sommes crédités de 6,5% dans les sondages aux élections régionales de décembre 2015. Nous sommes un vrai mouvement« , insiste Dominique Jamet, vice-président du parti, refusant toute assimilation à la droite. Ni à droite, ni à gauche, ni UMP, ni PS, mais aussi ni extrême, ni système, ainsi se définit le mouvement souverainiste, dont la majorité des cadres et militants sont néanmoins issus de la droite, à commencer par son président, Nicolas Dupont-Aignan, qui a fait ses classes au RPR. Parmi les candidats, Daniel Gasnier, adjoint à la maire de Limeil-Brévannes Françoise Lecoufle (UMP) et présent dans le canton du plateau briard, indique avoir été un temps délégué départemental du RPR. Candidate à Villeneuve-Saint-Georges et conseillère municipale d’opposition, Anastasia Marie de Ficquelmont était pour sa part  aux côtés du FN Dominique Joly aux élections municipales, avant de s’en détourner, considérant que le parti ne fait pas de  place aux femmes et aux personnes issues de la diversité. Son binôme, Lionel Mazurié, était à l’UMP et a fait campagne avec Philippe Gaudin aux municipales, lequel s’est allié au second tour au FN.

Debout La France

Côté programme, les candidats ne jettent pas en bloc la politique actuelle du département, reconnaissant l’action menée en matière de petite enfance avec les crèches, PMI et actions de prévention, qu’ils veulent encore renforcer. Daniel Gasnier veut travailler à la prévention aux addictions dans les collèges et développer des CSAPA (Centres de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie). Il souhaite aussi créer des centres médicaux de santé pour pallier la raréfaction des médecins dans certains cantons. Les candidats souhaitent en revanche revoir complètement les modalités d’attribution des subventions aux associations qu’ils jugement « clientéliste« .

 

 

A Villeneuve-Saint-Georges, le score de DLF fera-t-il l’élection?

Le parti, qui présente 150 quartets de candidats en France, en compte quatre dans le Val de Marne, dont deux dans les cantons de Villeneuve-Saint-Georges, commune où DLF a connu l’un de ses meilleurs scores aux élections européennes avec 7,56% (281 voix). Le mouvement y  bénéficie en effet de l’aura de son président Nicolas Dupont-Aignan, député-maire de Yerres, ville voisine de l’Essonne. « Nous sommes très bien accueillis lorsque nous faisons du porte-à-porte, les gens connaissent déjà le mouvement », témoigne Lionel Mazurié. Certes, il est difficile de faire des comparaisons entre les municipales et les départementales dans cette ville car elle est répartie en deux cantons comprenant d’autres communes. En outre, les forces en présence sont différentes. La gauche n’est plus réunie dès le premier tour et l’UMP a présenté des candidats qui ne devraient pas faire d’alliance avec le FN au second tour. Le score de DLF, s’il se maintient par rapport aux Européennes, devrait toutefois impacter les rapports de force au premier tour, en croquant à la fois à droite et au FN, compensant ainsi en partie la division de la gauche. Concernant la position du mouvement souverainiste vis-à-vis du FN au second tour, Dominique Jamet donne la ligne : pas de consigne de vote, chacun est libre de ses voix. Lors des municipales de 2014, Philippe Gaudin avait indiqué avoir reçu un coup de fil de félicitation du cabinet de Nicolas Dupont-Aignan après avoir scellé son alliance avec le FN.

Peu de probabilité de conserver un candidat au second tour

Avec des scores qui restaient bien au-dessous des 10% aux Européennes et en tenant compte de l’obligation de réaliser 12,5% de voix des inscrits (soit sans doute plus de 20% des suffrages en raison du fort taux d’abstention), DLF devrait en revanche difficilement accéder au second tour dans le Val de Marne, même si Daniel Gasnier reste confiant. Qu’à cela ne tienne. Pour le mouvement, cette campagne est l’occasion de poser ses jalons et d’occuper le terrain en vue des élections régionales de décembre 2015,  puis des législatives de 2017 pour ce qui concerne la 3ème circonscription.

Détail des candidats et remplaçants DLF dans le Val de Marne

Canton de Villeneuve-Saint-Georges (qui compte une partie de Villeneuve mais aussi Limeil-Brévannes et Valenton)
Candidats : Anastasia Marie de Ficquelmont, conseillère d’opposition à Villeneuve-Saint-Georges, et Lionel Mazurié
Remplaçants : Andrée Ratovonony et Jean-Christophe Lebert

Canton de Choisy-le-Roi (qui comte Choisy-le-Roi et une partie de Villeneuve-Saint-Georges)
Candidats :Emmanuelly Gougougnan-Zadigue et Michèle Gillet
Remplaçants : Gilles Lemayrie et Fanta Diarra

Canton du plateau briard (Boissy-Saint-Léger, Mandres-les-Roses, Marolles-en-Brie, Noiseau, Périgny-sur-Yerres, Villecresnes, Santeny, La Queue-en-Brie)
Candidats : Daniel Gasnier, maire-adjoint à Limeil, et et Nadejda Babou
Remplaçants  : Claude Tranet et Hélène Friche

Canton de Vitry-sur-Seine 2 (une partie de Vitry-sur-Seine)
Candidats : Rémy Ramassamy, conseiller d’opposition à Vitry, et Valérie Paquiom
Remplaçants : Jean-Paul Mangata et Yolène Laronche

 

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

10 commentaires pour Comment Debout La France impactera l’élection départementale en Val de Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi