Société | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 04/12/2015
Réagir Par

Des djihadistes du Val-de-Marne à la barre

Des djihadistes du Val-de-Marne à la barre
Publicité

Le Tribunal correctionnel de Paris examine depuis ce mardi 1er décembre jusqu’au mardi 7 décembre, le cas de sept  jeunes du Val-de-Marne soupçonnés de projets d’attentats terroristes au nom du djihadisme.

Au centre du procès,  et seul absent à la barre, Salim Benghalem, un jeune homme de 35 ans, né à Bourg-la-Reine et qui a passé sa jeunesse à Cachan. Arrêté pour tentative de meurtre en 2002. Il se serait radicalisé en prison, interné à Fresnes de 2002 à 2008, et un temps en cellule avec Mohamed El Ayouni, parmi les premiers jeunes à être partis faire le djihad.  Parti en Syrie en 2013 après avoir été faire un séjour au Yémen, il est soupçonné d’être l’un des geôliers des quatre journalistes français détenus par Daech entre juin 2013 et avril 2014. En février 2015, on le voit sur une vidéo de propagande appeler à de nouveaux carnages après les attentats de janvier. Objet d’un mandat d’arrêt international, il fait aujourd’hui partie des cibles prioritaires à abattre pour la France comme les Etats-Unis.

Les six autres prévenus val-de-marnais, pour certains originaires de Thiais et dont plusieurs sont partis en Syrie, se sont tous désolidarisés de Salim Benghalem lors de ce procès, motivant leur passage en Syrie de diverses manières (combat contre Bachar El Assad, Hijra -émigration en pays musulman).  Le verdict est attendu ce lundi 7 décembre, les 6 jeunes encourent des peines de prison allant jusqu’à 10 ans.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Cet article est publié dans , avec comme tags Attentats à Paris, , Djihadisme, , , Procès,
Un commentaire pour Des djihadistes du Val-de-Marne à la barre
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi