Décès | Accueil Val de Marne (94) Vitry-sur-Seine | 21/01/2015
Réagir Par

Disparition de Monique Audoubert à Vitry-sur-Seine

Disparition de Monique Audoubert à Vitry-sur-Seine
Publicité

Monique Audoubert photo Sylvain Lefeuvre pour Mairie VitryMonique Audoubert, épouse du maire de Vitry-sur-Seine (qui vient d’annoncer qu’il quitte ses fonctions) et militante engagée dans de nombreuses associations, est décédée dans la nuit du 20 au 21 janvier 2015. Ci-dessous le communiqué intégral de la mairie de Vitry :

« Nous avons la tristesse de vous informer du décès brutal de Mme Monique Audoubert survenu dans la nuit du 20 au 21 janvier 2015.Monique Audoubert était une personnalité locale importante pour la ville et les Vitriots. Militante inlassable pour la Paix, institutrice au début de sa vie professionnelle, elle est ensuite devenue professeure de français à l’ancien collège Jean-Jaurès puis a terminé sa carrière au collège Casanova de Vitry. Les générations d’élèves qui l’ont connu témoignent encore aujourd’hui de son investissement au service de l’action éducative, de sa volonté de les ouvrir sur le monde, la culture, l’histoire. Fortement engagée pour faire vivre la mémoire et la culture de Paix, elle organisait de nombreux voyages pour faire découvrir à ses élèves la sombre réalité du nazisme et des camps de la mort. Ses classes ont gagné plusieurs fois le concours national de la Résistance.
Très impliquée dans la vie culturelle en particulier de notre ville, elle mettait en partage et en action sa vision d’une culture profondément humaniste, ouverte sur le monde, sans cesse en mouvement, en écho au présent et accessible à tous.
Parmi ses nombreux engagements, elle fut longtemps un des pionniers du Centre d’Action Culturelle (CAC), structure associative qui a géré le Théâtre Jean-Vilar et les 3 Cinés
Robespierre avant qu’ils ne deviennent des équipements municipaux. Depuis leur intégration, son action dans le CAC s’est poursuivie, tournée vers le partage de la culture et l’implication des Vitriots. Elle a notamment travaillé dans le cadre de la coopération culturelle de Vitry avec la chorégraphe brésilienne Lia Rodriguez et accompagné en 2009 et 2012 des délégations d’habitants ou de jeunes danseurs de notre ville dans la favela de Rio où Lia Rodriguez a créé un Centre culturel.
Militante communiste, épouse d’Alain Audoubert, maire de la ville de Vitry-sur-Seine, elle était de tous les combats pour sa ville et pour la défense des intérêts des habitants.
La municipalité de Vitry-sur-Seine veut rendre hommage à son implication qui ne s’est jamais démentie, à sa détermination sans cesse renouvelée, à son engagement sans faille et témoigner, dans cette épreuve, de son soutien et de sa profonde sympathie à son époux, ses enfants et ses proches. »

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags , Disparition, hommage,
40 commentaires pour Disparition de Monique Audoubert à Vitry-sur-Seine
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi