Education | Accueil Val de Marne (94) Alfortville | 25/01/2015
Réagir Par

Education prioritaire Alfortville: les parents de Barbusse écrivent à F. Hollande

Education prioritaire Alfortville: les parents de Barbusse écrivent à F. Hollande

Ecole primaire Henri Barbusse AlfortvilleAlors que la nouvelle carte de géographie prioritaire de l’Education nationale a fait sortir 7 collèges du Val de Marne du dispositif et rentrer 3, et les écoles primaires qui en dépendent, les parents d’élèves des écoles dépendant du collège Henri Barbusse d’Alfortville se sont mobilisés

depuis plusieurs semaines pour défendre la nécessité de conserver des moyens de l’Education prioritaire pour les écoles, allant plaider leur cause à l’Inspection de l’Education nationale de Créteil, pétition de 700 signatures à l’appui. Dernière initiative en date, un courrier au président de la République, François Hollande, détaillant la situation sociale des élèves de ces écoles.

« Plus du quart des parents d’élèves sont sans emploi, en comparaison l’Insee évaluait que la proportion des enfants dont les parents sont sans emploi en 2011 est de 10,3% en France, chiffre qui est de 8,5 % en Île de France.  Plus de 15 % des élèves accueillis dans l’école maternelle sont allophones et nécessitent un suivi, une attention particulière, sans maîtrise de la langue il n’est pas d’avenir possible. Près du quart des élèves est boursier, chiffre qui en comparaison peut être considéré faible au regard d’autres établissements, mais qui ne prend pas en compte la population des usagers de l’école qui pour des raisons sociales, administratives, sont en grande précarité de vie et ne peuvent accéder à certains droits. Les écoles accueillent de nombreux enfants qui vivent, avec leur famille, dans des hôtels et quelques  uns en arrivent même à dormir dans une voiture.

Au moment même où vous dites sanctuariser le budget de l’Education Nationale nous vous demandons aussi de sanctuariser quelques moyens qui permettent aux écoles maternelle et élémentaire Henri Barbusse d’Alfortville d’assurer leurs missions, par le maintien du groupe scolaire dans le Réseau d’Education Prioritaire et à minima par le maintien : de 25 élèves par classe à l’école maternelle et 23,5 élèves pour l’école élémentaire, condition première d’une éducation de qualité et du suivi individualisé des élèves notamment en difficulté ; d’un poste de directeur d’école déchargé à plein temps dans les deux écoles, lien essentiel entre les membres de la communauté éducative et garant du bon fonctionnement de l’école; d’un Réseau d’Aides Spécialisés aux Elèves en Difficulté, réseau qui participe directement à ce que l’égalité des chances existe ; du dispositif Programme Réussite Educative qui participe directement à la cohésion sociale ; de conditions de travail acceptables garantes de la stabilité des équipes enseignantes. Au moment même où vous faites entrer dans le protocole de l’Education Prioritaire des écoles et des quartiers qui en ont grand besoin, ne détruisez pas ce qui fonctionne et qui demande tant d’énergie aux communautés éducatives », signent ensemble les enseignants des écoles Henri Barbusse et l’association de parents de l’élèves de la FCPE.

Télécharger la lettre complète.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags , education nationale,
2 commentaires pour Education prioritaire Alfortville: les parents de Barbusse écrivent à F. Hollande
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi