Politique locale | Val de Marne | 11/02/2015
Réagir Par

Elections départementales : EELV part motivé dans le Val de Marne

Publicité

EELV Val de Marne Candidats Départementales 201572 propositions pour "assurer la transition écologique et citoyenne du Val de Marne" réparties en huit grands chapitres... les militants écologistes entendent attaquer les élections départementales par le débat d'idées. 

« Nous souhaitons nous confronter aux autres sur notre programme. Nos propositions valent aussi bien pour le département que pour les territoires de demain« , insiste Marianne Boulc’h, co-secrétaire départementale. « Les idées écologistes ont fait leur chemin depuis trente ans, nous continuons à les faire avancer« , motive Chantal Duchène, porte-parole EELV 94. Alors que seul Daniel Breuiller, maire d’Arcueil, a de fortes probabilités de retrouver son siège à l’issue du scrutin, parti en binôme avec une maire-adjointe PS de Cachan, Hélène de Comarmond, les écologistes partent en campagne motivés pour débattre.

Voir la liste des candidats EELV.

Des idées et des voix

« Mais nous sommes aussi en campagne pour gagner.  Le redécoupage des cantons avec désormais une portion de Vincennes change la donne« , réagit Marc Brunet, adjoint à la culture à Fontenay-sous-Bois. « A Choisy-le-Roi aussi, les enjeux sont très différents de 2011″, poursuit son voisin. « Et nous avons un pouvoir d’arbitrage au second tour. Nous soutiendrons les candidats qui défendent nos propositions », enchaîne Jean Chagny, candidat dans le canton du Plateau briard.  Assis en rond dans la salle à hautes poutres et vaste cheminée d’un restaurant des bords de Marne, les candidats écologistes ont organisé une conférence de presse participative. Rapidement, Bruno Bossard, candidat suppléant à Orly, distribue la parole car les expressions fusent pour expliquer qu’il n’est pas question de faire une campagne de témoignage. « Nous faisons un gros travail de sensibilisation auprès des jeunes des quartiers. Je ne doute pas de notre capacité à mobiliser », relaie Ourdia Sadoudi, candidate à Fontenay. « Dans le canton de Villiers, il y a 17 000 abstentionnistes aux élections municipales à mobiliser« , indique Jacques Grenier. « Si quelques unes de nos propositions sont retenues », je serai déjà contente« , témoigne pour sa part Linda Laforge, candidate à Saint-Maur-des-Fossés 2.

Des candidatures autonomes dans 17 cantons sur 25

Concernant les alliances, Christian Métairie, co-secrétaire départemental, rappelle les deux principes qui ont guidé la stratégie du parti écologiste : conserver le département à gauche d’une part, encourager sa dimension écologique d’autre part. « Nous avons fait des propositions de rassemblement partout. Nous regrettons que le PCF n’ait pas soutenu les seuls deux candidats écologistes sortants, Daniel Breuiller et Jacques Perreux. D’autant qu’à Vitry, le président du Conseil général Christian Favier était favorable à son investiture. »  Au Kremlin-Bicêtre, Bernard Chappellier défend aussi sa position. « J’ai lancé un appel dès le départ. Le MRC n’est pas plus légitime que nous dans ce canton, il n’y a pas de raison de n’exister que comme un logo sur une affiche de campagne« , insiste le candidat, par ailleurs maire-adjoint de la ville. « Il s’agit aussi de se compter avant les élections régionales », ajoute Joseph Terribile, conseiller d’opposition au Perreux-sur-Marne et candidat dans le canton de Nogent – le Perreux.

Au final, EELV n’a fait ticket commun que dans 7 cantons : en tant que titulaire avec le PCF à Chevilly-Larue,  le PS à Arcueil Cachan et le PG à Vitry, en tant que suppléant avec le Front de Gauche à Champigny 1, Champigny 2, avec le MRC et Gauche citoyenne à Orly et avec le PS à Alfortville. Le parti ne devrait pas non plus présenter de candidats à Villeneuve-Saint-Georges – Valenton – Limeil, « car le risque FN est trop fort », mais n’a pas encore arrêté son soutien, les discussions étant encore en cours. Voir liste complète des candidats EELV aux élections départementales 2015.

 

 

Un programme en 72 propositions

Décliné en 72 propositions, le programme des écologistes consacre son premier grand chapitre à l’ écologie, avec des propositions pour économiser l’énergie (isolation des bâtiments, développement des énergies renouvelables comme la géothermie et de l’énergie de proximité (avec notamment le site EDF de Vitry), encourager l’agriculture péri-urbaine et la biodiversité, valoriser et préserver a Seine et la Marne (aménagement des berges, passeurs de rives, aménager une station de dépollution alternative à l’épuration…), encourager l’usage des transports publics (avec plus de lignes), le vélo et la marche en transformant les routes départementales en boulevards urbains et en développant les itinéraires cyclables.

Le second des huit chapitres du programme est consacré au collège et à l’égalité des chances des élèves en redéfinissant la carte scolaire et en privilégiant des établissements de taille « raisonnable ». Le parti écologiste souhaite aussi encourager les circuits courts et le bio dans les cantines. Un grand chapitre concerne les solidarités actives avec notamment le développement d’un agenda 22 pour l’égalité des chances entre personnes handicapées et valides, le développement de maisons collectives autogérées et d’établissements pour les personnes âgées dépendantes, le développement de lieux de sociabilité et de transmission dans les maisons de retraite, la formation et l’accompagnement des aidants. Concernant les tout petits, EELV veut encourager les crèches avec des éco-conditionnalités (alimentation bio, couches lavables…) et veut étendre le rôle des conseils de crèche. Le parti veut aussi garantir l’accès au droit commun des populations migrantes.

Le programme aborde ensuite le logement (diversification et répartition de l’habitat social, plan contre la précarité énergétique, encouragement des logements partagés entre anciens et étudiants sous forme de coopérative…), l’économie sociale et solidaire et la formation. Le programme souhaite notamment mobiliser le fonds régional de soutien à l’emploi pour former 100 000 demander d’emploi et accompagner 50 000 salariés licenciés ou menacés. En matière de démocratie locale, le projet EELV mise sur le développement de l’autonomie et de la mutualisation. Il propose un droit d’interpellation par la réunion de 10 000 signatures y compris les jeunes de plus de 16 ans et les étrangers. Enfin, les dernières propositions sont consacrées à la culture (dans la rue, les collèges… ) en permettant notamment des passerelles entre pratiques professionnelles et amateurs.

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

20 commentaires pour Elections départementales : EELV part motivé dans le Val de Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi