Polémique | Accueil Val de Marne (94) Alfortville | 02/10/2015
Réagir Par

Ensemble pour nos enfants suscite la polémique à Alfortville

Ensemble pour nos enfants suscite la polémique à Alfortville
Publicité

Alors que plusieurs manifestations de parents d’élèves ont rythmé la fin d’année scolaire et la rentrée des classes à Alfortville, sous l’égide de la Fcpe, d’associations indépendantes et du collectif Uléa, Union pour les écoles d’Alfortville, protestant notamment contre les nouveaux barèmes des quotients familiaux, une nouvelle liste indépendante, Ensemble pour nos enfants, vient de voir le jour à l’occasion des élections de parents d’élèves des 9 et 10 octobre, avec un discours résolument différent.

Deux listes de cette association ont été présentées dans la ville, dans les écoles élémentaires Octobre et Victor Hugo. « La première association indépendante de parents d’élèves d’Alfortville », tel est son slogan. Et de prôner « la proposition et la construction plutôt que l’opposition systématique » pour principe. « Je ne me sens pas représenté par les associations trop politiques qui s’expriment en fonction de ce que leur dit leur bureau national et pas dans l’intérêt de mes enfants« , témoigne sur la profession de foi, Pascal, « papa alfortvillais ». « Je ne veux pas que l’avenir de mes enfants soit pris en otage soit pris en otage par des débats politiques locaux ou nationaux », renchérit Laurence, « maman alfortvillaise ».

Sur la brochure,  pas de contact, pas de lien vers une page Facebook ni de site Internet. Sur les listes déposées officiellement, des noms ont en revanche, qui ont immédiatement suscité la polémique. A l’école Octobre, Nicole et Jérôme Revelle, respectivement soeur et beau-frère du sénateur-maire PS de la ville, Luc Carvounas,  sont ainsi colistiers, ainsi que Valérie Hait-Helal, secrétaire particulière du maire ou encore de Julie Gomes, conseillère municipale de la majorité. « Cette association se dit indépendante et non politique mais ne l’est pas du tout. Il s’agit de proches du maire« , réagit Arnaud Tricoche, membre de la Fcpe 94 et ancien président de la Fcpe du collège Barbusse d’Alfortville. « Bel exemple de démocratie en action… nos écoles et nos enfants sont entre de bonnes mains, le dialogue ne sera sûrement pas biaisé« , commente un autre parent d’élève qui indique avoir découvert l’association lors de la mise sous plis des bulletins de vote et professions de foi.

enselble pour nos enfants 2

 

 

« Je ne vais pas interdire à ma soeur, qui a quatre enfants, de participer à la vie de l’école de ses enfants! Elle m’en a évidemment parlé avant et j’ai évidemment imaginé ce que certains de mes détracteurs diraient, dont certains étaient du reste aussi sur une liste municipale opposante à la mienne en 2014. Mais c’est la démocratie. Il y avait la semaine dernière des salariés de ma ville qui manifestaient contre les quotients familiaux, je l’accepte.  J’ai aussi eu des retours de parents d’élève, par téléphone et par courrier,  qui se plaignent des méthodes des associations en place et disent se sentir pris en otage. Il y a des élections le 9 octobre avec plusieurs listes.  On verra le résultat au sortir de ces élections démocratique et je travaillerai avec tout le monde, comme je le fais toujours », se défend Luc Carvounas.

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

29 commentaires pour Ensemble pour nos enfants suscite la polémique à Alfortville
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi