Commerce | Accueil Val de Marne (94) Thiais | 31/03/2015
Réagir Par

Fin de partie pour les Galeries Lafayette Belle Epine

Fin de partie pour les Galeries Lafayette Belle Epine

Lafayette Belle  EpineBonjour les Champs Elysées, le Prado de Marseille et encore Carré Sénart en Seine-et-Marne, bye-bye Béziers et Thiais.  Alors que le centre commercial Belle Epine s’apprête

à inaugurer ce jeudi 2 avril ses allées rénovées au terme de plusieurs vagues de travaux, la direction des Galeries Lafayette a confirmé ce mardi 31 mars, lors d’une réunion extraordinaire du comité central d’entreprise, la fermeture du site val-de-marnais. Il s’agit de l’officialisation, 48 heures après le second tour des élections,  d’une nouvelle qui était déjà pressentie depuis plusieurs semaines.

En plein développement national et international, la chaîne qui a déjà ouvert à Berlin, Casablanca, Dubaï, Jakarta et Pékin, et bientôt Istambul et Doha (en franchise), se déleste des maillons faibles. Et Belle Epine a été nominé. Le grand magasin qui s’était installé en 2006 à la place du BHV, filiale du même groupe, n’a pas trouvé ses marques.

Le centre commercial, qui compte 220 magasins et accueille 17 millions de visiteurs par an, fait pourtant partie des plus grands du Val de Marne mais aussi de la région parisienne et de France. Il vient d’opérer une mue importante et bénéficie de l’immédiate proximité d’une autre zone commerciale (Thiais Village) et son Ikea. Au croisement de la N7, l’A86 et l’A6, il sera également accessible en métro depuis Paris via la ligne 14 d’ici une paire d’années. Un atout non négligeable.

Un coup dur pour le centre car la présence d’un grand magasin contribuait à l’image qualitative du site. Il est trop tôt pour savoir qui s’installera dans les 11 000 m2 qui seront laissés en jachère fin décembre 2015, à la fin du bail. En attendant, sont attendues dès ce mois-ci des marques très prisées comme Violeta by Mango, Desigual, IKKS, Café Coton et Calzedonia.

Du côté du personnel, c’est aussi un coup de tonnerre. Le magasin de Belle Epine employait près de 200 salariés en comptant les démonstrateurs, employés directement par les marques. Un nouveau comité d’entreprise abordera la question du reclassement le 8 avril prochain. L’ouverture prochaine de Carré Sénart (2016) et la proximité d’autres Galeries Lafayette en région parisienne pourraient y contribuer. Dans un communiqué commun, l’intersyndicale CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC s’est toutefois déclarée choquée de ces annonces de fermeture alors que l’ensemble du groupe se porte bien.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
6 commentaires pour Fin de partie pour les Galeries Lafayette Belle Epine
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi