Livres | Accueil Val de Marne (94) Fontenay-sous-Bois | 08/06/2015
Réagir Par

Fontenay-sous-Bois : des abris de jardin aux pavillons d’aujourd’hui

Fontenay-sous-Bois : des abris de jardin aux pavillons d’aujourd’hui

Amis de FontenayDeux après Fontenay-sous-Bois un certain art de ville, l’association des ami-e-s de Fontenay  fait revivre le plateau de Fontenay du temps des maraîchers pour évoquer son urbanisation progressive après l’arrivée du chemin de fer,

avec Des abris de jardins aux pavillons d’aujourd’hui.

« L’idée de cet ouvrage est née lors de visites de quartiers organisées par les journées du patrimoine », explique  Alain Régnier, ancien directeur de l’urbanisme de Fontenay et président de l’association, passionné par la transformation d’un quartier qui a connu l’exode rural des ouvriers parisiens, repoussés avec leurs entreprises, loin de la capitale, à l’époque des grands travaux haussmaniens.

En 1874, Fontenay n’était que campagne, vergers et maraîchages, « cette date est le point de départ du renversement« , expliquent les auteurs de l’association, « les ouvriers mal logés à Paris, ont commencé à peupler la ville, grâce notamment à l’arrivée du tramway en 1900 reliant la ville aux entreprises de métallurgie du 11ème arrondissement » . Le développement de la population a entraîné la création d’écoles, dont Jules Ferry en 1910, prise en exemple dans le livre, « les enfants étaient si nombreux qu’il fallait ouvrir de nouvelles classes. » En 1931, est inauguré le groupe scolaire Michelet.

Pour l’association, le choix du quartier ne s’est pas fait par hasard, « le Plateau de Fontenay est le plus représentatif de cet urbanisme » motive Alain Régnier, « les cabanons construits par les ouvriers qui venaient jardiner le dimanche sur de vastes terrains loués ou achetés, sont devenus peu à peu des pavillons, proches des chemins de culture pour être raccordés à l’eau.  Puis, la multiplication de pavillons les uns à côté des autres a donné naissance à la villa, dont le sens renvoie aujourd’hui à lotissement. » Aujourd’hui, la devanture des maisons garde « la trace des anciennes clôtures des terres cultivées » montrent les auteurs.

Guy Michot, natif de la commune, se souvient que « les entreprises faisaient vivre le quartier, tout comme les cafés, les commerces et le bal de la ville. »

Un troisième livre portant sur l’histoire des entreprises à Fontenay est attendu l’année prochaine.

En attendant, le livre est disponible au prix de 15 euros. Commande auprès de l’Association lesamisdefontenay@gmail.com.

Les ami es de Fontenay abris de jardins

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Cet article est publié dans , avec comme tags association, , livres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi