Entreprises | Thiais | 23/04/2015
Réagir Par

Galeries Lafayette: Richard Dell’Agnola demande des comptes à Nicolas Houzé

Galeries Lafayette: Richard Dell’Agnola demande des comptes à Nicolas Houzé
Publicité

Richard Dell AgnolaPourquoi fermer les Galeries Lafayette du centre commercial Belle Epine, quel reclassement prévu, pourquoi des transferts financiers entre le magasin de Thiais et le BHV? Maire - conseiller départemental UMP de Thiais, Richard Dell'Agnola vient d'écrire à Nicolas Houzé, directeur général des Galeries Lafayette pour lui demander des comptes.

Belle Epine est l’un des plus grands centres de France et accueille chaque année 17 millions de visiteurs. Il vient d’être totalement rénovée et accueillera prochainement un arrêt de ligne de métro 14, augmentant sensiblement sa fréquentation future, rappelle l’élu en préambule, regrettant « que les hypothèses du maintien des Galeries Lafayette n’aient pas toutes été explorées par une étude sur le redimensionnement de ce magasin, son réaménagement ou des investissements propres à son développement« , enjoignant le DG à étudier ces hypothèses.

L’élu s’étonne ensuite d’apprendre que dans le projet de fermeture soumis aux syndicats de l’entreprise, « le reclassement intégral de l’ensemble du personnel ne semble pas avoir été prévu, alors que beaucoup sont salariés des Galeries Lafayette depuis de très nombreuses années » et indique être « désagréablement surpris de découvrir que seulement une trentaine de postes étaient concernés par un reclassement, quand ce centre emploie 117 CDI, sans compter les nombreux démonstrateurs et personnels techniques ». Le maire demande donc au groupe de proposer à chaque salarié un reclassement personnalisé, dans le cas d’une fermeture définitive.

Enfin, l’élu s’intéresse aux « mouvements financiers qui semblent s’opérer entre le magasin de Thiais et la filière du BHV, tous deux membres du même groupe« . « Comment comprendre qu’un magasin puisse reverser une redevance à une autre enseigne alors qu’il pourrait avoir besoin de ce financement pour moderniser son propre établissement? », s’interroge l’élu.

 

 

Samedi 18 avril, une centaine de salariés de Thiais et Bonneuil avaient investi le Galeries Lafayette Belle Epine pour manifester leur colère.

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi