Environnement | | 21/12/2015
Réagir Par

Géothermie : travaux de forage rythmés à Ivry Confluences

Géothermie : travaux de forage rythmés à Ivry Confluences

Commencés mi-octobre, les travaux de forage de géothermie du nouveau quartier Ivry Confluences devraient prendre fin d’ici le mois de janvier 2016. A terme, ce sont 12 500 personnes qui pourront se chauffer grâce à ce réseau qui puise les eaux chaudes du Dogger, une nappe d’eau chaude souterraine

située à 1,6 km de profondeur et d’une température comprise entre 55 et 75 degrés.  Cette eau géothermale, salée et corrosive, cheminera en circuit clos avant d’être rejetée dans le Dogger. Ce réseau permet de chauffer un réseau d’eau propre et non polluante, grâce à des échangeurs thermiques, pour alimenter le chauffage urbain et l’eau chaude.  Pour mener le chantier dans les temps, la foreuse tourne 24h/24, manipulée par quatre équipes différentes comptant chacune 40 personnes, sous l’égide de l’opérateur Engie (ex GDF-Suez). Objectif : faire descendre des tubes en acier, d’une durée de vie minimale de 30 ans, jusqu’à une profondeur de 1600 mètres, à une pression de 110 bar, pour atteindre la nappe phréatique ciblée. Une percée à travers l’argile, le sable, la craie et la roche de schiste. Parallèlement au forage, des travaux de raccordements sont effectués entre le futur réseau et les deux anciens réseaux du centre-ville, toujours opérationnels. Au total, 3 kilomètres de canalisations sont en construction, avec 3 tubes différents.

Ce réseau de chaleur du futur quartier Ivry Confluences, d’une puissance de 70 MW (dont 10 par la géothermie) sera aussi relié au réseau de chaleur de la ville de Paris. Dès la prochaine saison de chauffage (2016-2017), qui débutera le 15 octobre 2016, le réseau fournira le chauffage et l’eau chaude sanitaire à l’équivalent de 12500 logements. L’équivalent de 7000 logements d’Ivry-Confluences bénéficieront de la géothermie, ainsi que  5500 en centre-ville. Autant d’habitations qui verront le taux de TVA leurs consommations énergétiques réduit à 5,5%. Cette extension de la géothermie, dont le coût est estimé à 28 millions d’euros, doit permettre d’éviter le rejet de 11 000 tonnes de CO² par an, soit l’équivalent de 8700 voitures.

67% du territoire ivryien sera couvert par la géothermie suite aux travaux qui devraient prendre fin à l’été 2016.

IMG_2254

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans , avec comme tags Energie, géothermie, ,
Aucun commentaire pour Géothermie : travaux de forage rythmés à Ivry Confluences
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi