Gouvernance | Accueil Val de Marne (94) Grand Paris | 02/06/2015
Réagir Par

Jean-Jacques Jégou défend un territoire central à taille humaine

Jean-Jacques Jégou défend un territoire central à taille humaine
Publicité

Jean-Jacques JegouPrésident de la Communauté d’agglomération du Haut Val-de-Marne (CAHVM), Jean-Jacques Jégou (Modem) défend un territoire central qui reste dans des proportions raisonnables. Interview.

Pour l’ancien sénateur-maire du Plessis-Trévise, la réflexion sur les territoires s’est  un peu faîte sans reconnaissance à part entière du son périmètre haut val-de-marnais, riche de sept communes* en communauté d’agglo et qui concentre de belles opportunités foncières pour développer l’économie et le logement.

« Initialement, nous nous voyions bien nous associer avec Noisy-le-Grand, Villiers-sur-Marne, Champigny-sur-Marne et le plateau briard », se souvient l’élu. (voir article sur ce sujet d’octobre 2014) Une option qui s’est révélée sans issue en raison de la détermination de l’Actep (Association des communes de l’Est parisien) à rester soudée et à le faire savoir. 

La réflexion s’est donc poursuivie avec Créteil et Plaine centrale, Saint-Maur-des-Fossés, le plateau briard et Bonneuil-sur-Marne. « Nous serions aussi heureux de travailler avec Maisons-Alfort mais nous respectons leur choix de chercher à rejoindre l’Actep« , détaille Jean-Jacques Jégou. Idem pour Valenton qui souhaite rejoindre la Casa.

 

 

Pour le président de la CAHVM, un territoire central allant du Plateau briard à Plaine centrale en passant par le Haut Val-de-Marne, additionné à Bonneuil-sur-Marne et Saint-Maur-des-Fossés, fait sens. « Nous concentrons sur ce territoire de la recherche médicale, des hôpitaux, une université, des loisirs, de la culture, un port de Paris, des transports et des dizaines d’hectare de potentiel pour développer des opérations mixtes et arrêter l’hémorragie des emplois à l’Ouest et des logements à l’Est. La note du préfet Carenco, qui accompagnait les hypothèses de territoire, insistait sur la cohérence des projets, la proximité et le développement économique. Ce périmètre répond au cahier des charges« , résume l’élu.

En bref, cette position correspond aux hypothèses A, B et D présentées par le préfet, à ceci près que ces hypothèses incluent Maisons-Alfort et Valenton. Dans ces trois cas de figure, ce territoire entre Marne et Seine, engloberait 19 communes du département et pèserait 447 000 habitants.

Ci-dessous, cela correspondrait au territoire D11

Territoires  MGP Hypothese D

Pas question en revanche pour le président de la CAVHM, de s’accommoder d’un immense territoire qui engloberait également Seine-Amont et pèserait alors près de 668 000 habitants, couvrant 23 communes sur 47. Dans cette hypothèse C, qui a la préférence du maire PCF de Bonneuil-sur-Marne, le territoire Marne et Seine serait le plus grand de la métropole après Paris et ses 2 millions d’habitants. « Cela sera déjà énorme de passer de 105 000 habitants (taille de la CAHVM) à 400 000 habitants. Nous en savons quelque chose car nous notre intercommunalité existe depuis 2001 et nous avons mis dix ans pour que nos sept villes puissent vivre ensemble et partagent des compétences de la vie quotidienne, insiste Jean-Jacques Jégou. Nous ne souhaitons pas être mis dans un territoire comme une variable d’ajustement de la Casa qui veut aller vers Plaine centrale ou de l’Acep qui fait son marché en Seine Saint Denis! »

Ci-dessous, cela correspondrait au territoire C11

Territoires  MGP Hypothese C

Voir les 4 hypothèses en détail. Voir aussi les réactions des autres élus (premières réactions, réaction de Christian Favier, qui préfère lui l’hypothèse D, réaction du Grand Orly, réaction des maires de Villeneuve et Ablon).

* Composition de la CAHVM : Boissy-Saint-Léger, Sucy-en-Brie, Le Plessis-Trévise, Ormesson-sur-Marne, Chennevières-sur-Marne, La Queue-en-Brie et Noiseau.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
2 commentaires pour Jean-Jacques Jégou défend un territoire central à taille humaine
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi