Publicité
Publicité : Orbival 94
Formation | Accueil Val de Marne (94) Créteil | 26/05/2015
Réagir Par

La fusion des universités de l’Est parisien se concrétise

La fusion des universités de l’Est parisien se concrétise
Publicité

Université CréteilVoilà un pas de plus dans la concrétisation de la fusion entre l’Université Paris Est Créteil (Upec) dans le Val-de-Marne, et sa voisine de Seine-et-Marne l’Université Paris Est Marne-la-Vallée (Upem). Mardi 19 mai, le Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche

(CNESER) a rendu un avis favorable à l’accréditation des formations doctorales de la Comue (Communauté d’universités et établissements) Paris Est et à l’offre de formations communes de l’UPEC et de l’UPEM. Le vote a tranché à raison de 15 voix pour et 1 voix contre.

Complémentarités, ancrage territorial, disciplines rares

Les universités ont développé comme argument l’approfondissement des convergences actuelles, la valorisation de l’ancrage territorial, les complémentarités, le soutien aux disciplines rares. Concernant les objectifs stratégiques, les établissements ont insisté sur le développement de la formation tout au long de la vie, l’internationalisation des formations et le renforcement du pilotage des formations avec des modalités pédagogiques et des rythmes adaptés à la pluralité des publics, un renforcement de l’accompagnement des étudiants durant les 60 premiers jours à l’université et une plus grande fluidité des parcours entre DUT et licences, et entre licences générales et licences professionnelles. (Lire: un programme sur mesure pour réussir à l’Upec)

L’offre commune de formation reposera sur 23 licences co-accréditées à hauteur de 47,8 %, 61 licences professionnelles dont 27,8 % sont co-accréditées, 75 masters avec un taux de co-accréditation de 32%. S’y ajouteront 20 DUT, 76 diplômes d’études spécialisées en médecine, une Capa de droit, deux DAEU et un DEUST. A noter que les deux universités ont co-accrédité cinq de leurs masters avec d’autres partenaires de la Comue. Du côté de l’Ecole des Ponts ParisTech, sept mentions de master ont été présentées dont dont quatre  co-accréditées avec l’UPEC et l’UPEM. La nouvelle université comprendra aussi six écoles doctorales ainsi que deux en co-accréditation avec Paris-Saclay : ABIES (Agriculture, Biologie, Environnement, Santé) et Santé Publique.

Booster les doctorats

Concernant la politique doctorale, l’objectif est d’améliorer l’insertion des docteurs et de diversifier les parcours, ainsi que d’assurer un lien plus fort entre les niveaux master et doctorat, de promouvoir et encourager l’interdisciplinarité, de renforcer l’attractivité internationale du doctorat UPE, de développer de nouveaux modes de financement et d’augmenter le nombre de thèses sur travaux et de doctorats par la VAE (Valorisation des acquis par l’expérience) en lien avec le monde socio-économique.

Fusion prévue au 1er janvier 2017

La fusion entre l’UPEC et l’UPEM devrait être opérationnelle au 1er janvier 2017. Cette nouvelle université de l’Est parisien accueillera 40 000 étudiants et 3500 enseignants chercheurs. Elle sera en concurrence avec la future université de Paris Saclay qui doit accueillir 60 000 étudiants et 12 000 enseignants chercheurs, ainsi que le Pres Sorbonne Paris Cité qui compte plus de 100 000 étudiants.

Voir les précédents articles sur le projet de fusion entre l’université Paris Est Créteil et l’université Paris Est Marne-la-Vallée.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi