Entreprises | Rungis | 17/02/2015
Réagir Par

La Semmaris gérera le MIN de Rungis jusqu’en 2050

Publicité

Rungis MIN (14)Suite à un amendement à la loi Macron déposé par le député PS de Fresnes Jean-Jacques Bridey, l'Assemblée nationale a décidé de prolonger la mission d’aménager et de gérer le Marché d’intérêt National (MIN) de Paris Rungis par la Semmaris jusqu’au 31 décembre 2050.

La Semmaris, mandatée par l’Etat depuis 1965 pour gérer ce premier marché de gros en produits alimentaires frais au monde. Cette société est elle-même détenue pour un tiers par l’Etat, un tiers par la foncière Altarea-Cogedim, 13% par la ville de Paris, 5,6% par le Conseil général du Val de Marne, 4,6% par la Caisse des dépôts et les 10% restants par des petits porteurs.

La Semmaris même génère un chiffre d’affaires d’environ 100 millions € par an. Le marché dans son ensemble, c’est à dire avec ses 1200 entreprises, a pesé pour sa part 8,8 milliards € de chiffre d’affaires en 2014.

« Des investissements importants sont nécessaires pour procéder aux restructurations lourdes mais indispensables à la sécurité sanitaire et physique, à la pérennité et à la croissance du Marché. Leur réalisation était empêchée par le terme du mandat de la Semmaris prévu en 2034, incompatible avec la durée d’amortissement de ces investissements qui seront utilisées bien au-delà du terme actuel. Il était donc
indispensable de lever cet obstacle, qui freinait gravement le dynamisme et la sécurité alimentaire du Marché (par exemple, Pavillon du Porc)« , motive Jean-Jacques Bridey qui précise rester « mobilisé dans le but de l’adoption définitive de cet amendement à l’issue de la navette parlementaire.« 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi