Société | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 21/04/2015
Réagir Par

La suppression de la mission sociale des pompiers suscite la colère des élus locaux

La suppression de la mission sociale des pompiers suscite la colère des élus locaux
Publicité

Pompiers Paris  © stedah - FotoliaOn leur a déjà retiré des échelles, voilà qu’il s’agit désormais de supprimer leur mission sociale. Le Grand Paris des pompiers tente de faire avec son budget mais les annonces successives de leurs réductions de moyens suscitent la colère des élus locaux.

En février, un courrier du général commandant la brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) informant l’ensemble des maires d’Ile-de-France de l’abandon du volet social de ses missions, désormais dévolu aux communes après signalement des pompiers, a été peu apprécié. «La prise en compte du volet social est désormais clairement exclue de nos missions (…). Il s’agit alors de vous signaler les personnes en détresse sociale (…) afin que vous puissiez trouver les solutions adaptées», annonçait la missive.

« Je suis stupéfait d’apprendre par un fonctionnaire de l’armée, si gradé soit-il, le transfert d’une mission de l’Etat vers les collectivités territoriales. Cela en dit long sur le mépris des élus locaux, en l’espèce considérés comme à la botte de l’armée. (…) En second lieu, ce service public des pompiers tant apprécié par les Français, précisément parce qu’il ne fait pas de distinction dans la détresse face aux dangers, est donc aujourd’hui rogné dans ses missions. Au nom de l’efficacité, d’un recentrage sur des missions de sécurité, la visibilité sur la pauvreté est renvoyée un peu plus loin vers les collectivités, comme si l’Etat ne voulait plus voir cette détresse sociale qui ne fait que grandir à cause des politiques menées. C’est inacceptable« , réagissait la semaine dernière Philippe Bouyssou, maire PCF d’Ivry-sur-Seine, dans un communiqué, s’indignant que le général aille jusqu’à demander aux élus « un numéro unique pour régler le problème » et indiquant qu’il allait saisir le Premier ministre pour faire annuler cette décision.

Une indignation relayée par le président PCF du Conseil départemental, Christian Favier, qui a décidé de se joindre aux élus pour demander au Premier ministre de surseoir. « Il est particulièrement surprenant d’apprendre, en dehors de tout cadre législatif ou réglementaire, qu’une institution se déclare ainsi elle-même dégagée de toute responsabilité de service public. Il l’est tout autant qu’elle décrète du transfert de cette responsabilité vers d’autres collectivités publiques, sans autre forme de concertation et de dialogue« , souligne le sénateur, rappelant au passage que le département finance la BSSP à hauteur de 29 millions d’euros (année 2015). « Elle est d’autant plus choquante que les départements et les communes supportent l’essentiel du financement de ce service public, de secours et de sécurité, et ont, à ce titre, leur mot à dire sur les missions de la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris, même placée sous autorité militaire. Au-delà, il y a lieu de s’inquiéter d’une telle décision, visant à faire des distinctions dans la détresse face aux dangers, notamment quand celle-ci est liée à la pauvreté dont sont victimes un nombre grandissant de nos concitoyens. »

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

2 commentaires pour La suppression de la mission sociale des pompiers suscite la colère des élus locaux
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi