Education | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 02/09/2015
Réagir Par

L’angoisse des élèves sans affectation

L’angoisse des élèves sans affectation
Publicité

Chaque rentrée c’est la même anxiété pour les élèves qui se retrouvent sans affectation dans un collège ou lycée. Ce mardi 1er septembre, SOS rentrée, le service du Conseil départemental en charge d’accompagner les élèves concernés auprès de l’Education nationale, en comptabilisait encore 189.

« Ni le collège, ni le lycée ne nous ont prévenus du risque que ma fille Camille encourait quand elle a entamé des recherches pour une alternance bac pro commerce : pas d’employeur donc pas d’école !  » s’exaspère Anne-Marie. « Pour une option musique, mon fils risque de se retrouver loin de la maison. Nous avons été mal informés, cette rentrée est un stress pour tout le monde », témoigne la mère de Morgan. Pour Manuel, 19 ans, c’est le redoublement qui pose problème. Ce dernier souhaite repasser son bac STMG au lycée Langevin Wallon à Champigny-sur-Marne. En première S, Medhi, 16 ans, a lui du mal à retrouver un établissement après poursuivi un temps sa scolarité en Algérie pour des raisons familiales.

« L’accès à l’éducation est droit inaliénable et non négociable« , s’agace Didier Guillaume, maire-conseiller départemental PCF de Choisy-le-Roi, venu avec une délégation d’élus Front de Gauche et de parents d’élèves soutenir les sans-bahuts au pied de la Direction académique départementale. Tour à tour, les écharpes tricolores se succèdent pour dénoncer la situation.  « L’académie de Créteil est importante et la démographie est en hausse, la réalité des besoins et des sollicitations ne correspond plus à l’offre, l’enjeu est d’ordre structurel et nous avons besoin de plus de moyens« , insiste Kamel Mastouri, responsable de SOS rentrée.

‘Malheureusement, il est impossible d’ajuster les effectifs avant l’été car il y a à la fois beaucoup d’emménagements qui s’effectuent à la rentrée et de doubles inscriptions public-privé. Nous n’avons donc une vision réelle complète des effectifs réellement inscrits qu’au moment de la rentrée », expliquait pour sa part Elisabeth Laporte, Dasen (directrice départementale des services de l’Education nationale) du Val-de-Marne, lors de la conférence de presse de rentrée de la rectrice il y a quelques jours.

Le service SOS rentrée est disponible au 0800 24 94 94.

 

 

SOS rentrée discours délégation

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

10 commentaires pour L’angoisse des élèves sans affectation
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi