Politique locale | Accueil Val de Marne (94) Arcueil | 28/10/2015
Réagir Par

Le conseiller FN d’Arcueil condamné pour diffamation

Le conseiller FN d’Arcueil condamné pour diffamation
Publicité

Denis Truffaut, conseiller municipal FN d’Arcueil a été condamné en première instance pour diffamation envers le maire lors d’un Conseil municipal, par les juges de la 11ème chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Créteil.

Les faits remontent au 15 janvier 2015, après les attentats meurtriers des 7,8,9 janvier. En séance, l’élu FN avait interpellé le maire EEELV d’Arcueil, Daniel Breuiller, à propos de l’attentat de la Porte de Vincennes. « …lorsque j’observe que vous avez démissionné, en pratique, de vos fonctions d’officier de police judiciaire et lorsque je constate que vous allez laisser circuler librement des terroristes comme Amedy Coulibaly sur le territoire d’Arcueil, ce qui a conduit à la tragédie de Vincennes, une tragédie qui aurait pu être évitée si vous aviez daigné assumer vos responsabilités d’officier de police judiciaire en appliquant le programme du Front National… « , avait accusé l’élu frontiste.

Condamné à une peine de 500 euros d’amende, 500 euros de dommages et intérêts et au remboursement des frais de justice engagés pour le compte du maire, l’élu d’opposition a immédiatement interjeté l’appel et prévoit d’aller jusqu’à la Cour européenne des droits de l’Homme « car elle reconnaît l’immunité de parole des élus« . En attendant, le maire EELV s’est félicité de cette première décision « qui sanctionne M. truffaut pour des propos qui ont largement dépassé les limites acceptables du débat et de la controverse politiques ».

Au début du mois, c’est l’élu frontiste qui avait gagné au Tribunal administratif en faisant annuler une décision.

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi