Publicité
Publicité : Ordival 94
Education | Nogent-Sur-Marne | 02/04/2015
Réagir Par

Le directeur du CIO de Nogent défend le service de proximité

Le directeur du CIO de Nogent défend le service de proximité
Publicité

Alain GaimardAlors que le Centre d’information et d’orientation de Nogent-sur-Marne, qui fait partie des 11 CIO du Val de Marne, doit fermer ses portes cet été car les villes sur lesquelles il rayonne (Nogent, Le Perreux, Bry) ne souhaitent plus payer son loyer à la place de l’Education nationale, le directeur du CIO défend la nécessité d’un service de proximité. Sur le terrain, plusieurs centaines de pétitions ont déjà été signées par les parents d’élèves et enseignants.

« Au CIO de Nogent, nous accueillons non seulement plus de mille jeunes  par an avec leur famille, pour leur proposer un questionnaire et s’entretenir avec eux de leur parcours, mais nous organisons aussi des réunions sur place comme des ateliers APB (ndlr: Admission post bac, portail Internet qui collecte au niveau national les choix d’orientation des élèves après le bac),  des ateliers TRE (Techniques de recherche d’emploi), des séances de découverte professionnelle en demi-classe… Nous sommes ouverts 37 heures par semaine avec une nocturne le mercredi soir pour permettre à chacun de pouvoir venir quand il peut, nous proposons de la documentation sur les métiers et des ordinateurs sont  à disposition. Une simple permanence ponctuelle ne permettrait pas d’offrir ce service », défend Alain Gaimard, directeur du CIO de Nogent, dont les locaux sont situés au pied de la cité HBM (la cité rouge) dans le quartier des Maréchaux.

CIO Nogent sur Marne

« Nous avons beaucoup oeuvré ces dernières années pour ancrer localement le CIO en travaillant avec des partenaires comme le point d’information jeunesse ou la Mission locale des bords de Marne. Nous organisons également un forum des métiers et de l’orientation chaque année, qui a accueilli cette année plus de 1500 jeunes en janvier dernier. Aujourd’hui, nous avons presque autant d’élèves du Perreux qui viennent que de Nogentais. Nous recevons aussi des élèves de Bry-sur-Marne et de Fontenay-sous-Bois, ville voisine. Il y a beaucoup de lycées d’enseignement général ou professionnel dans le secteur. Il serait dommage de mettre fin à ce service de proximité. Je ne crois pas que les jeunes d’ici se déplaceront jusqu’à Vincennes« , reprend le directeur du CIO.

Du côté des parents d’élèves,  l’incompréhension règne également et une pétition a commencé à circuler dans des collèges du Perreux et de Nogent.  A Nogent,  160 pétitions papier ont été récoltées lors d’un tractage devant les établissements en début de semaine, à l’initiative des associations de parents d’élèves PEEP, FCPE et EcoloParents. Une pétition a également été mise en ligne par  la FCPE94, le GIPE du Perreux et le SNES-FSU Créteil. « Le travail du CIO de Nogent est essentiel. Les enseignants ne pourront jamais compenser cette perte. Nous n’avons pas les compétences requises ! », témoigne un professeur signataire de la pétition en ligne. « Cette décision prive les élèves et les parents d’un service qui a fait ses preuves« , regrette un parent.

Voir la pétition en ligne  

De leur côté, les élus défendent leur décision de ne plus payer le loyer, rappelant que cela ne leur incombe pas et que ce n’est pas parce qu’ils l’ont fait durant des années qu’il est normal de payer à la place de l’Etat. « Nous comprenons le souhait des parents de conserver un CIO de proximité mais ce-sont aussi les mêmes qui paient des impôts dans la ville... », indique ainsi le maire UMP de Nogent-sur-Marne, Jacques JP Martin, rappelant les pressions budgétaires qui pèsent sur les communes avec la baisse des dotations de l’Etat et la réforme des rythmes scolaires.

Concrètement, si le CIO de Nogent ferme ses portes cet été, les 4 CoPsy (Conseillers d’orientation psychologues) continueront à intervenir dans les collèges du secteur. Les deux administratifs et la direction seront affectés ailleurs.

Voir article précédent avec interview du maire et réaction de la députée écologiste.

Voir égalementr premier article rappelant le contexte sur ce sujet

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi