Publicité
Publicité : Ordival 94
Environnement | Le Kremlin-Bicêtre | 13/09/2015
Réagir Par

Le Kremlin-Bicêtre prépare son urbanisme à la métropole du Grand Paris

Le Kremlin-Bicêtre prépare son urbanisme à la métropole du Grand Paris
Publicité

Développer de nouveaux axes structurants, panacher  nouveaux espaces verts et construction de logements, diversifier les hauteurs, des quartiers pavillonnaires aux immeubles de 15 étages, retisser un morceau de ville à l’entrées sud-ouest et au niveau de la future gare de la ligne 14, s’ouvrir vers les villes voisines…

voilà quelques uns des objectifs du nouveau PLU (Plan local d’urbanisme) actuellement en cours de concertation au Kremlin-Bicêtre, ville de 26 000 habitants qui prolonge l’avenue d’Italie (Paris 13) de l’autre côté du périph’, le long de la RD7. Voté en Conseil municipal le 25 juin, il s’apprête à être évalué en enquête publique du 5 octobre au 4 novembre avant son vote définitif fin 2015. Objectif : finaliser ce nouveau règlement d’urbanisme qui prévaudra dans les futurs permis de construire et aménager la commune, avant l’instauration de métropole du Grand Paris au premier janvier 2016 et l’arrivée de la gare de la ligne 14 au niveau de l’hôpital Bicêtre.

Kremlin Bicêtre

Aux portes de Paris et de la place d’Italie, les prix du m2 flambent et la maîtrise relative du foncier constitue l’un des enjeux principaux de ce nouveau PLU.  « Si nous ne sommes pas vigilants, les populations les plus fragiles sont obligées d’aller en grande banlieue dès que la famille s’agrandit.  Il y a actuellement  2000 demandeurs de logement dans la commune. Nous avons travaillé sur le parcours résidentiel pour qu’il y ait à la fois du logement social et de l’accession sociale aux côtés des programmes libres à 7 000 euros du m2. Dans l’ensemble, nous resterons à 36% de logements sociaux, ce qui est conforme au PLH (Plan local d’habitat) du Val de Bièvre. Nous prévoyons aussi la libération des droits à construire sur les pavillons« , motive Jean-Marc Nicolle (MRC), premier adjoint au maire en charge de l’urbanisme.

Kremlin Bicêtre

Sur le terrain, ces orientations s’inscrivent dans le prolongement des mutations déjà effectuées avec l’aménagement de la RD7 en boulevard urbain, doté d’un centre d’affaires et d’un centre commercial (Okabé),   la couverture de l’A6b ou encore la création du parc Pinel et la ZAC Lacroix/Gambetta. Concrètement, cinq secteurs stratégiques d’aménagement ont été définis: l’entrée de ville sud-ouest  du côté du commissariat, le secteur de la future station de la ligne 14 au niveau de l’hôpital sur la rue Gabriel Péri, le cœur d’îlot Lech Walesa de l’autre côté de la RD7 en allant vers Villejuif,  l’ilot Rossel/Leclerc à côté du parc Pinel, qui devrait accueillir une nouvelle école, ainsi qu’un ruban vert qui doit constituer un axe paysager depuis la limite du périph’ jusqu’en limite d’Arcueil-Villejuif en passant derrière l’hôpital et le parc Pinel.

Jardins Jean Moulin Kremlin Bicêtre

En termes d’axes structurants, le PLU prévoit, au-delà de ce ruban vert et du boulevard urbain de la RD7, de développer l’axe Gabriel Péri qui longe l’A6B en bordure de Gentilly, ainsi que de développer le cheminement piéton entre la station de métro de la ligne 7 sur la RD7 et la future station de la ligne 14 rue Gabriel Péri.

carte KB PLU credit Exalta

Jusqu’à 15 étages du côté de la nouvelle gare

Les bâtiments de grande hauteur devraient être situés du côté de la gare. « Pour se réapproprier des espaces publics de qualité en surface sans bétonner partout, il faut accepter de la hauteur. Vivre en hauteur n’est pas forcément un gage de mauvaise qualité de vie. En contrepartie, on recrée de nouveaux espaces verts, notamment  dans le haut de ville où nous avons déjà constitué la réserve foncière pour ce faire », justifie Jean-Marc Nicolle. Précisément, quelques bâtiments devraient aller jusqu’à 15 étages à certains angles de rue du côté de la gare, complétés de résidences dont les hauteurs iront decrescendo vers les cœurs d’îlot.

Un nouveau quartier pavillonnaire dans le secteur Carnot

Un nouveau quartier pavillonnaire devrait en revanche voir le jour de l’autre côté de la RD7, au sud-est de la ville, dans le coeur d’îlot Lech Walesa, entre les rues Carnot, l’avenue de Fontainebleau et la rue Babeuf, avec du stationnement en sous-sol, des dessertes exclusivement réservée aux vélos et piétons et des maisons de ville avec jardinet. Quelques 150 pavillons de 2 à 3 étages sont envisagés.

carte KB PLU credit Exalta Erea

 

 

En attendant l’enquête publique qui se tiendra du 5 octobre au 4 novembre, une réunion publique autour du projet est prévue ce lundi 14 septembre à 19 heures en mairie. Voir aussi les infos PLU sur le site de la ville.

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi