Publicité
Publicité: Forum Export 94
Société | Saint-Maur-des-Fossés | 21/05/2015
Réagir Par

A Saint-Maur-des-Fossés : le lycée Berthelot solidaire de son rédac’chef menacé de mort

Publicité

Manif Berthelot credit Mouette BailloneeLa Mouette bâillonnée, c'est le nom du journal du  prestigieux lycée Marcelin Berthelot de Saint-Maur-des-Fossés. Un journal lycéen avec ses interviews sérieuses, reportages, blagues potaches, infos pratiques ou décalées pour décrypter le bahut, et ses petites touches personnelles comme son courrier du coeur. Jusqu'ici tout allait bien.

Jusqu’au 7 janvier, jour de l’attentat terroriste contre Charlie Hebdo, qui a décimé douze personnes dont une bonne partie de l’équipe du journal. Cet attentat, début d’une série noire avec le meurtre d’une policière municipale le lendemain et une prise d’otage meurtrière à l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes le surlendemain, qui a ôté la vie à quatre autres personnes, a suscité une intense émotion dans l’ensemble du pays. Le dimanche 11 janvier, plusieurs millions de personnes ont défilé dans les rues des grandes villes sous le slogan « Je suis Charlie ».

A lire aussi : la réaction du député-maire de la ville : Sylvain Berrios
Et celle du président du Conseil départemental du Val-de-Marne

En hommage, la rédaction de la Mouette bâillonnée, à l’instar de nombreux titres de presse, faisant écho au traumatisme du pays, a sorti un numéro spécial Charlie. Huit pages de dessins, poèmes, textes et épitaphes adressés par les élèves, avec une jolie Une illustrée par une colombe de la paix.

Ce numéro hommage vaut à la rédaction d’être interviewée par le journal L’Etudiant mais ne lui fait pas que des amis. Rapidement, le rédacteur en chef reçoit une menace de mort, puis deux, puis trois… au total sept depuis le début de l’année,  accompagnées de balles, au cas où le message ne passerait pas bien, au sein du lycée ainsi qu’à son domicile. De quoi donner des sueurs froides. « Cette édition se voulait pourtant, purement et simplement pacifique en rendant hommage aux 17 personnes tombées pour la France », a réagi dès février la rédaction sur sa page Facebook. Une enquête a été ouverte et la police a même mis en place un numéro de téléphone pour appel à témoin (01 55 97 52 00).  

Ce jeudi 21 mai, les professeurs ont exercé leur droit de retrait, insatisfaits du manque de réaction de la part de l’Education nationale face à cette situation. A midi, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées devant le lycée pour manifester leur solidarité avec le rédacteur en chef. Ce vendredi matin, une délégation d’enseignants doit être reçue au rectorat de Créteil.

Voir le reportage sur la manifestation du jeudi 28 mai.

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement
et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

14 commentaires pour A Saint-Maur-des-Fossés : le lycée Berthelot solidaire de son rédac’chef menacé de mort
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *