Education | Accueil Val de Marne (94) Créteil | 20/05/2015
Réagir Par

Le lycée Gutenberg fortement mobilisé contre l’expulsion de Luminata

Le lycée Gutenberg fortement mobilisé contre l’expulsion de Luminata
Publicité

soutien-lycéenne-moldave-2015Plus d’une centaine d’élèves et enseignants se sont mobilisés ce mardi devant la préfecture du Val-de-Marne pour demander l’annulation de l’ordonnance de quitter le territoire français (OQTF) remise à Luminata Ursachi, élève de seconde, et son père gravement malade. 

1200 pétitions ont également été signées. Si sa situation administrative n’évolue pas, Luminata devra quitter la France et ne pourra pas achever son année.

Venue de Moldavie en 2013, à tout juste 16 ans, Luminata Ursachi s’exprime dans un français quasiment parfait. « Je suis heureuse ici, et c’est en France que j’aimerais faire des études et construire mon avenir » , exprime timidement la lycéenne, très touchée par cet élan de solidarité des élèves et aussi des professeurs, qui voient en elle une « élève brillante » . Très vite intégrée, Luminata s’est engagée bénévolement aux Restos du Cœur dès son premier hiver en France. Elle donne désormais des cours de soutien scolaire au sein d’une association de Villeneuve-Saint-Georges et ambitionne de devenir assistante sociale, « tout simplement pour aider les autres » .

soutien-lycéenne-moldave-2015En six mois, Luminata a appris le Français au lycée Saint-Exupéry (Créteil). Installée au Perreux-sur-Marne, elle intègre dès la rentrée suivante une classe de seconde générale au lycée Gutenberg de Créteil. « Tout le monde est unanime : c’est une jeune fille généreuse, solidaire, impliquée. On ne laissera pas une si bonne élève se faire expulser comme ça ! » lance Anne Elkaim, militante du collectif RESF (Réseau Education Sans Frontières). La demande des soutiens est simple : l’abrogation pure et simple de l’OQTF émise contre Luminata et son père, gravement malade depuis 2011 et soigné à l’hôpital Henri-Mondor (Créteil).

« Franchement, cette histoire me brise le cœur » lâche Guillaume, élève de 1ère. « Je ne vois pas ce que Luminata peut faire de plus pour montrer qu’elle ne demande qu’à s’intégrer ! » juge-t-il. « La plupart d’entre nous ne se sont jamais autant donnés pour une association » avoue Julie, confiant même « avoir des complexes » par rapport au parcours de la jeune Moldave.

Une petite délégation, composée notamment de Luminata et de son père, a été reçue par le bureau en charge de l’immigration à la préfecture du Val-de-Marne. Elle a pu exprimer son point de vue et pense avoir été écouté avec attention. Une réponse est attendue d’ici la semaine prochaine. Les soutiens de Luminata prévoient de manifester à nouveau si cela est nécessaire.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans , avec comme tags , Ecole - Education, immigration, Lycée,
10 commentaires pour Le lycée Gutenberg fortement mobilisé contre l’expulsion de Luminata
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi